19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec 5 mars : Norrd-Finistère. Un très vieux coquillage découvert
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Patelle Pellucida (ou Helcion) (coquillage)

Patelle Pellucida (ou Helcion) (coquillage)

Helcion pellucidum

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Voilà un bien joli coquillage mais qui n’a aucun intérêt gustatif !



Ce gastéropode ne peut être trouvé sur le littoral breton que lors de très grandes marées (coefficients supérieurs à 105) , car il vit uniquement sur les frondes et les stipes des laminaires dont elle se nourrit aux alentours de moins 30 m : laminaria hyperborea, laminaria digitata, laminaria elongata, etc.

On peut le trouver aussi, beaucoup plus rarement, sur le fucus serratus, mais toujours dans les secteurs soumis au ressac.

Il peut cependant être trouvé sur une algue détachée par une tempête et déposée sur le sable ou la grève.

- les rayures bleues sont absentes sur l’helcion pellucidum juvénile.
- ce joli gastéropode creuse une sorte de cuvette dans le stipe de la plante et se trouve donc plus ou moins protégé (comme sa cousine, la patella vulgata, qui, elle, creuse un peu au fil du temps son emplacement sur les rochers).

- la patelle pellucida mesure de 12 à 30 mm.
- elle peut être translucide et ambrée et répond au nom anglais de Blue-rayed limpet ou translucid limpet.
- adulte, elle fore même des trous dans les crampons des laminaria hyperborea qui se déchirent sous l’effet des vagues.

Patelle Pellucida 'helcion)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP