17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Patelle Pellucida (ou Helcion) (coquillage)

Patelle Pellucida (ou Helcion) (coquillage)

Helcion pellucidum

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Voilà un bien joli coquillage mais qui n’a aucun intérêt gustatif !



Ce gastéropode ne peut être trouvé sur le littoral breton que lors de très grandes marées (coefficients supérieurs à 105) , car il vit uniquement sur les frondes et les stipes des laminaires dont elle se nourrit aux alentours de moins 30 m : laminaria hyperborea, laminaria digitata, laminaria elongata, etc.

On peut le trouver aussi, beaucoup plus rarement, sur le fucus serratus, mais toujours dans les secteurs soumis au ressac.

Il peut cependant être trouvé sur une algue détachée par une tempête et déposée sur le sable ou la grève.

- les rayures bleues sont absentes sur l’helcion pellucidum juvénile.
- ce joli gastéropode creuse une sorte de cuvette dans le stipe de la plante et se trouve donc plus ou moins protégé (comme sa cousine, la patella vulgata, qui, elle, creuse un peu au fil du temps son emplacement sur les rochers).

- la patelle pellucida mesure de 12 à 30 mm.
- elle peut être translucide et ambrée et répond au nom anglais de Blue-rayed limpet ou translucid limpet.
- adulte, elle fore même des trous dans les crampons des laminaria hyperborea qui se déchirent sous l’effet des vagues.

Patelle Pellucida 'helcion)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP