16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Oyat (plante)

Oyat (plante)

Amophila arenaria

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

L’oyat est une graminée qui s’adapte partout et qui aide les dunes à se fixer.



Oyat (fin d'été)

- l’oyat est une plante utile et même indispensable sur les dunes !

- suivant les régions elle peut être appelée "roseau des sables" ou "jonc des sables", "herbe des dunes".

- c’est une plante vivace, fortement implantée et multipliée par l’homme pour tenter de fixer les dunes du littoral atlantique français.

- voir ci-dessous un oyat en début de printemps ; le rhizome se trouve enfoui dans le sable, il mesure en général la taille de la plante en fleur soit environ 1 mètre, voire un peu plus.

oyat atlantique (détails)

- grâce à son rhizome long (tige traçante), l’oyat résiste à l’ensablement.
- en cas de forte sécheresse, ses feuilles et ses tiges peuvent se replier sur elles-mêmes, pour attendre des jours meilleurs et diminuer l’évaporation.

- son enracinement permet à d’autres plantes de venir s’implanter peu à peu ; sans l’oyat, elles ne pourraient pas résister à l’environnement difficile.

- l’oyat fleurit fin mai ou début juin, une inflorescence par tige couleur sable !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP