20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest
Accueil > Les espèces > Echinodermes (oursins) > Oursin violet

Oursin violet

Paracentrotus lividus

Dernière mise à jour le lundi 24 août 2015


Oursin violet

Nom usuel oursin comestible
Noms régionaux châtaigne de mer, hérisson de mer, ikinoua
Nom en anglais stony sea urchin
Taille maximale à l’âge adulte 10 cm sans les piquants
Taille commune relevée 4 à 5 cm sans les piquants
Maturité sexuelle
Durée de vie maximale relevée
Profondeur habituelle de -35 à -45 m
Sédentaire oui
Pélagique  ?
Poids maximum relevé
État de la ressource évaluée
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 15 avril
du 16 avril au 14 octobre
du 15 octobre au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir en Finistère - Source année 2007 -
Réglementation mise à disposition par les Affaires Maritimes - Département du Finistère

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
5,5 cm sans les piquants
16 avril au 14 octobre

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Notes et commentaires :

Test verdâtre - Piquants de couleur variable du violet au vert et même au brun foncé !

- la coquille de l’oursin s’appelle : le test.
- la coloration annoncée pour l’oursin est celle du test et non celle des piquants.



Cette photo a été prise en Corse en 2008.
Je ne savais pas que cet appareil existait du moins je ne l’ai jamais vu en Bretagne où l’on ouvre traditionnellement l’oursin au couteau, voire quand on est moins habitué, aux ciseaux.
Je pense qu’en fait il n’y en a jamais eu assez en Bretagne pour que l’on ait besoin de construire une pince de ce genre (qui ressemble à une pince à fer à béton modifiée.

 Oursins ouverts pour être mangés
Oursins ouverts pour être mangés


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP