14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi
Accueil > Actualités de la mer > Océanopolis. L’importance du plancton en 3D

Océanopolis. L’importance du plancton en 3D

Dernière mise à jour le mercredi 20 décembre 2017

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 19 Décembre 2017
Visualiser l’article original


Océanopolis lance ses traditionnelles animations de Noël samedi.
Elles dureront jusqu’au 7 janvier 2018. Parmi elles, cette année, le centre de culture scientifique a décidé de faire découvrir le plancton, au travers d’une animation 3D inédite. En bas de l’auditorium Marion- Dufresne, plongée dans le noir, une médiatrice scientifique est entourée d’un cercle de lumière.
Elle effectue des gestes méticuleux, devant un écran, et raconte la fabuleuse histoire du plancton. Une espèce méconnue du grand public.
« Souvent à la question, quel est le poumon de la planète, les gens pensent à la forêt amazonienne et rarement au phytoplancton », déclare Nathalie Siche, médiatrice scientifique.
Anne Rognant, conservatrice adjointe en charge de la médiation scientifique et culturelle, estime que, dans l’imaginaire collectif, le plancton est encore méconnu des gens. Pourtant, son rôle est essentiel.
Nous respirons, en partie, grâce à lui, et c’est ce qu’explique l’animation phare de Noël, à Océanopolis, en présentant différentes espèces planctoniques vivant dans les écosystèmes marins. Un projet réalisé en un an et demi, avec la participation de la station biologique de Roscoff ainsi que Planktomania.
Comme au Futuroscope, les spectateurs devront mettre une paire de lunette 3D pour découvrir ces séduisantes espèces réalisées par un graphiste avec validation des modèles par les chercheurs. Mais la valeur ajoutée réside en la présence de ce médiateur scientifique et de l’apport des partenaires scientifiques, présents pour animer et vulgariser la biodiversité du plancton.
Quatre fois par jour, et pendant 30 minutes, l’immersion dans ce monde encore mystérieux sera proposée. Après la présentation de ces espèces, il sera possible de participer à l’animation microscope, qui permettra d’observer de vrais planctons pêchés le matin même. « Ca permet de switcher entre le virtuel et le réel » explique Nathalie Siche.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP