29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets (...)

Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe

Dernière mise à jour le lundi 24 avril 2017

Article paru
sur le site "CNRS" - Avril 2017
Visualiser l’article original


Les expéditions de recherche scientifique Tara Oceans 2009-2013 (France) et Malaspina 2010 (Espagne) ont mis en évidence le transport à grande échelle de débris de plastique flottants depuis l’océan Atlantique jusqu’à l’Arctique.
L’étude, à laquelle a participé une chercheuse du CNRS et publiée dans Science Advances, confirme qu’en seulement quelques décennies d’utilisation de matières plastiques, la pollution marine résultante est déjà devenue un grave problème jusque dans l’Arctique.
Bien que la faible densité de population du bassin arctique ne produise que peu de déchets sur place, cette nouvelle étude montre que les mers du Groenland et de Barents (la partie nord de l’Atlantique Nord) accumulent de grandes quantités de débris plastiques, apportés par les courants océaniques.
Dans cette région du monde, les répercussions écologiques potentielles de l’exposition aux débris plastiques sont amplifiées par le caractère unique de cet écosystème, encore vierge et reculé.

L’équipe chargée de l’étude, dirigée par le professeur Andrès Cózar de l’Université de Cadix en Espagne, est composée de 12 institutions de 8 pays : la Fondation Tara Expéditions (France), l’université des sciences et technologies du roi Abdallah (Arabie saoudite), le CNRS (France), l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni), le Lake Basin Action Network (Japon), l’université des îles Baléares, le Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC, Espagne), l’université de la Sorbonne, l’université d’Aarhus (Danemark), l’université d’Utrecht (Pays-Bas), l’université de Harvard (USA), la Fondation basque pour la science IKERBASQUE (Espagne) et le Centre technologique expert en innovation marine et alimentaire AZTI (Espagne).

.../...
Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP