23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Moule sauvage (coquillage)

Moule sauvage (coquillage)

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013

Les moules sauvages se fixent très souvent en des lieux où l’on ne penserait pas les trouver !


ci-dessous sur des sables assez grossiers à Mousterlin (29)

Bouquet de moules sauvages

- il est probable que ces moules ont été déplacées à la faveur d’une tempête ou d’un évènement extérieur (l’homme, par exemple)

- plus tard, à l’aide de leur byssus, elles se sont ancrées dans le sable en s’accrochant à un caillou, par exemple.

- il ne leur en faut pas plus pour commencer à implanter une colonie.


et, ici, dans une anfractuosité de rochers de granit près de la pointe St Mathieu (29) en compagnie de berniques et de balanes qui tapissent la roche.

moules sauvages dans la roche

- nous nous rappellerons que, lorsqu’elle est toute petite (à l’état larvaire), la moule est pélagique et qu’elle se fixe là où elle trouve un endroit propice.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP