Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Microalgues. La ferme de Plouguenast attend le feu vert

Microalgues. La ferme de Plouguenast attend le feu vert

Dernière mise à jour le vendredi 10 mai 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 09 Mai 2019
Visualiser l’article original


La plus grande ferme de micro-algues d’ europe de 32 hectares est en cours de construction à Plouguenast. LDC Algae envisage d’y produire pres de 8 000 tonnes de chlorelle , la micro-algue. (Photo Claude Prigent)

Cultiver des microalgues pour l’alimentation animale et humaine grâce à l’énergie issue du lisier méthanisé : c’est l’ambitieux projet de l’entreprise LDC Algae, basée à Plouguenast (22). Mais il lui manque encore un agrément sanitaire.

Elle a pour nom chlorella vulgaris. C’est une algue microscopique unicellulaire d’eau douce, utilisée dans la cosmétique, la pharmacie ainsi que dans l’alimentation humaine et animale. « C’est un concentré de vitamines d’acides aminés. Un vrai bijou de la nature. Celle que nous produisons est vivante et fraîche. Elle n’est pas déshydratée ce qui donne de meilleurs résultats. Par exemple, la chlorelle injectée dans l’abreuvoir de poules pondeuses augmente la courbe de ponte et diminue les mortalités », assure René-Jean Guillard fondateur de LDC Algae.
Une alternative de l’huile de palme

L’idée de s’intéresser à cette microalgue et de concevoir cette ferme géante a germé dans la tête de ce chef d’entreprise, installé en Asie, lorsque L’Oréal, l’un de ses clients lui a demandé un jour de trouver une alternative à l’huile de palme dans la cosmétique. Ce fils de maraîchers nantais planche alors sur la chlorelle, cogite sur les process et dépose des brevets. Il s’associe avec son frère, un spécialiste du lombric qui travaille au Mexique et finit par décider en 2012 de s’installer au cœur de la Bretagne. Pourquoi la Bretagne ? Parce que la région dispose d’une ressource indispensable à la réalisation de son projet : les effluents d’élevage. « Une solution globale et vertueuse était notre prérequis » souligne René-Jean Guillard.

Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP