27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > La Mer (Métiers / Loisirs) > Loisirs marins > Matériel de pêche à pied

Matériel de pêche à pied

Dernière mise à jour le mercredi 9 mars 2011

Ce matériel n’est pas obligatoire, il est seulement utile.
- quand j’étais gamin, il y avait toujours une cave ou un grenier (ou celui du grand père, de la grand mère ) qui permettaient de trouver un vieil haveneau, ou un manche et une vieille lame qui constitueraient après un rien de bricolage, le matériel adéquat !
- mais désormais 80 % des Français habitent des appartements et ne possèdent ni grenier ni cave et les plus jeunes d’entre eux n’ont probablement jamais vu les "outils" dont nous parlons.
- c’est donc pour tous ceux-là que j’ai fait ces quelques photos.



Pioche à palourdes

Cette petite pioche a l’avantage d’être inoxydable, elle ne rouille pas, elle sert à débusquer les palourdes, surtout juste à la limite des rochers, mais elle peut également servir à sortir du sable d’autres coquillages comme la coque, ou la praire ou la telline ...


rateau-fouine

Le râteau fouine est bien commode pour fouiller un peu sous les goémons, ou même pour soulever les cailloux les plus petits, mais aussi pour s’immiscer entre deux rochers pour déloger un dormeur (encore que pour cela je préfère le croc)


Couteau-détroqueur

Le couteau détroqueur est vraiment très commode pour décoller les huîtres et surtout pour les séparer et les débarrasser des morceaux de pierre sur lesquelles elles sont soudées (détroquage), voire pour détacher les filières de moules !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP