12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux 5 mai : Bretagne. Les phares d’Iroise classés Monuments historiques 4 mai : Morbihan. 1,2 million de naissains de Saint-Jacques déversés en mer 30 avril : plozévet. Des milliers de lançons échoués sur la plage29 avril : Palourdes. Le compte est bon à Martin-plage27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé
Accueil > Actualités de la mer > Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020

Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020

Dernière mise à jour le vendredi 3 mars 2017

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 23 Février 2017
Visualiser l’article original


Ils sont venus des quatre coins de Bretagne, de Rouen, de Paris et même du haut Limousin. Le projet de Grand Voilier École (GVE) a réuni à Brest ses forces vives pour rappeler l’avancée du projet et le prochain appel à financement de ce trois-mâts de 90 m de long.

Ils inventent le grand voilier français de demain !
Ils façonnent ce trois-mâts qui manque tant à la France.
Un navire capable d’embarquer des jeunes de tous horizons pour se former, vivre et faire rayonner le dynamisme et le savoir-faire français sur la mer.
À la barre de ce projet maritime de grande ampleur, l’amiral Pierre-François Forissier, ancien chef d’État-major de la Marine, épaulé de marins aguerris mais pas seulement, au coeur d’un projet qui se veut solide dès le départ.

image : http://www.letelegramme.fr/images/2017/02/23/marine-un-trois-mats-ecole-made-in-france-pour-brest-2020_3306437_540x258p.jpg

Asterias, un cabinet d’avocats parisiens, planche depuis plusieurs mois sur le montage juridique de la structure et le positionnement des futurs investisseurs. La structure GVE prépare un cadre juridique inédit qui s’adosse au droit maritime français et aux dispositifs fiscaux en usage.
41 M € à rassembler

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP