20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause
Accueil > Actualités de la mer > Accastillage textile. L’idée qui prend le large

Accastillage textile. L’idée qui prend le large

Dernière mise à jour le mardi 3 avril 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 30 Mars 2018
Visualiser l’article original


Difficile d’imaginer devant son modeste bâtiment d’une zone artisanale de Sarzeau (56) que Nodus Factory vient de lever 400.000 € en deux heures. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’innovation, voire « la révolution industrielle » pour son inventeur.

« Ce n’est pas compliqué d’inventer : toute personne sensible a de bonnes idées. Le plus dur est de commercialiser », explique Yves Laurant. L’architecte belge, issu d’une famille syndicaliste et militante, a toujours eu le goût de l’innovation.

Dès 1986, la qualité environnementale des bâtiments était au coeur de ses préoccupations. « Mon bureau d’études était une sorte de laboratoire. » Cette inventivité le poursuit dans ses loisirs. Passionné de bateau, de deltaplane, d’escalade... il réfléchit à y améliorer la sécurité en éliminant les mousquetons ou manilles et surtout les noeuds qui réduisent de moitié la résistance des cordages.
Une industrie relocalisée

« À 55 ans, j’ai eu envie de faire autre chose, de faire une entreprise autrement. » Et ailleurs. Ses pérégrinations sur le littoral français l’amènent dans le golfe du Morbihan. « J’étais dans l’idée de m’isoler sur une île... » Il choisit finalement Sarzeau, pour une aventure humaine fourmillante.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP