29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy
Accueil > Les espèces > Transformées > Conserves - Maquereau

Conserves - Maquereau

Dernière mise à jour le lundi 28 février 2011

Le maquereau, sur le littoral, est un poisson d’été.
Et en été, du temps où il n’y avait pas de réfrigérateur ni même de glacière, du moins chez les particuliers, on a évidemment cherché à conserver cet excellent poisson.
- pour ce faire on prenait du petit maquereau qu’en Bretagne on appelle "lisette", et ailleurs "cavail".



Hier :

Dans certaines familles on conservait les maquereaux quelques jours en les faisant :
- au sel,
- séchés, dans les régions qui le permettent,
- ou encore au vin blanc comme dans l’excellente recette des "maquereaux au vin blanc".


Aujourd’hui :

Depuis le début du siècle dernier, la mise en boîte permet également de conserver les maquereaux.

- malheureusement, il n’y a que bien peu de conserveries dignes de ce nom, du moins pour les produits de la mer, et c’est encore plus vrai pour les maquereaux !
- on met n’importe quoi dans les boîtes et de préférence "des bouts de gros maquereaux" dans une préparation qui ne correspond pas à grand chose ...
- le but inavoué est bien entendu de nous vendre une conserve portant le nom de maquereau !

Depuis l’avènement des congélateurs, on a trouvé une autre façon de conserver les maquereaux : la congélation familiale ou industrielle.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP