22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été

Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été

Dernière mise à jour le vendredi 9 juin 2017

Article paru
sur le site "Manche libre" - 08 Mai 2017
Visualiser l’article original


Depuis trois ans, les pêcheurs font face à une mortalité inexpliquée dans les gisements de moules sauvages situés au large des côtes est de la Manche. Un phénomène qui inquiète alors que pour la deuxième année consécutive, la pêche de la "blonde de Barfleur" devrait être interdite. Il n’y aura pas de moules de Barfleur (Manche) dans nos assiettes cet été.

Il est inquiet. David Rigault, le président de la commission moules du comité régional de pêche, sait que cette année encore, il n’y aura pas d’ouverture sur les gisements de moules sauvages situés à l’est des côtes de la Manche. Et pour cause : ces zones de pêche localisées au large de Barfleur, de Ravenoville, de Réville (Manche) et de Grandcamp-Maisy (Calvados), sont quasiment épuisées.
Une mortalité "quasiment de 100%"

"Il y a trois ou quatre ans, on a commencé à avoir de la mortalité. Depuis deux ans, on a une mortalité de quasiment 100 %", expose le responsable. Avant d’ajouter : "En 2015, nous avons été contraints d’arrêter la saison plus tôt que prévu. En 2016, il n’y a pas eu d’ouverture car lorsque nous avons mené des prospections au printemps, il restait 4 % du gisement. Cette année, il ne reste que 1 %."
"C’est inquiétant"
.../...
Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP