13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Lotte - Au naturel

Lotte - Au naturel

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

La lotte (ou baudroie) est un poisson fabuleux, tant par son aspect, que par la facilité de l’accommoder de différentes manières.
Aujourd’hui je vous propose une recette au naturel, pour que vous ne puissiez plus dire que la lotte n’a pas de goût ...
Si, si, c’est une idée reçue, surtout depuis que la congélation voudrait supplanter le frais !



Ingrédients :

- 200 g de lotte entière par convive (Attention lors de l’achat, voir mes conseils),
- beurre baratté salé,
- crème fraîche épaisse,
- fleur de sel de mer,
- et piment d’Espelette.


Mode de préparation :

Mettre vos assiettes à chauffer.

Parez la lotte :
- retirez la ou les peaux, la grise, puis la translucide,
- retirez l’arête centrale,
- coupez les deux lobes en fines tranches (3/4 de cm d’épaisseur)
- puis coupez les tranches en deux.

- saler modérément à la fleur de sel, en saupoudrant légèrement chaque tranche.

- dans une sauteuse, faire frémir le beurre (sans coloration),
- ajouter les tranches de lotte et les faire dorer vivement une minute de chaque côté,
- réduire le feu et laisser les jus sortir et se mêler (3 minutes).

- napper de crème fraîche épaisse,
- laisser buller la crème sur feu très doux (- de 40 °).

- servir sur assiettes préalablement chauffées.


Quel accompagnement ?

à l’époque du chou romanesco :
- ébouillanté 8 minutes et réchauffé au beurre dans une poêle
- c’est un légume de grande qualité
- mais attention : à l’achat les pointes ne doivent pas être grises, ne prenez que des individus bien verts, signe de fraîcheur.


Quel(s) vin(s)

- un pinot gris
ou
- un pinot noir
de nos excellents vignerons "Le vignoble du vieux moulin" à Rosheim (67)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP