27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Les espèces > Algues > Algues - Généralités en France

Algues - Généralités en France

Dernière mise à jour le lundi 5 novembre 2007


Les côtes bretonnes sont les grandes pourvoyeuses d’algues pour la France, en effet ¾ de la production française (77000 tonnes en 2003) proviennent du littoral finistérien (îles comprises) : voir la carte.

Bien que modeste à l’échelon mondial (10%), la production d’algues couvre à peu près les besoins des filières alimentaires et industrielles de la France, voire de l’alimentation humaine (en développement).

Deux usines dans le Nord Finistère (Lannilis et Landerneau) en assurent la transformation.

Comme pour les coquillages, poissons et crustacés, leurs ramassages sont codifiés, et nécessitent une licence spéciale.

La plupart des bateaux goémoniers sont équipés d’un "scoubidou", sorte de crochet mobile et tournant, monté sur une flèche de grue hydraulique, un filin descend le crochet sur les fonds, le crochet en tournant provoque l’enroulement des algues, la grue permettant l’arrachage et le déversement dans le bateau.
D’autres procédés sont utilisés, dont le peigne pour les laminaires, la drague ou l’aspirateur pour le maërl, ou manuellement pour le pioka.

La recherche (Ifremer, CEVA, notamment) permet d’espérer de nouveaux modes de production, ou même d’entrevoir la possibilité de récolter à terme de nouvelles algues.

Localisations des pêches d’algues en France


Localisation Algues en France


Les liens actifs sont en bordeaux, le clic gauche vous conduit aux pages appropriées.

Les variétés d’algues récoltées sur le littoral français :

Les algues vertes :
- Macroalgues clhlorophycées (responsables des « marées vertes »)
Elles doivent êtres éliminées sur les secteurs touristiques, ce ramassage est difficile et très coûteux.

Les algues rouges :
- Chondrus crispus (lichen carrageen)
- Lithothamnium (maerl)

Les algues brunes :
- Laminaria digitata (tali)
- Laminaria hyperborea (tali penn)
- Laminaria ochroleuca
- Laminaria saccharina (laminaire sucrée)
- Fucus dentelé
- Fucus spiralé
- Fucus vésiculeux
- Haricot de mer
- Ascophyllum
- Macrocystis pirifera
- Ouessanne

La récolte des algues concerne environ 42 bateaux en Finistère (comprenant les îles et la côte).

D’une manière plus générale en France les algues sont récoltées de St Vaast-la-Hougue (50) à la Vendée, et également dans les Pyrénées Atlantiques.


Je vais maintenant essayer de vous donner les particularités des algues que nous pouvons trouver sur le littoral français et leurs débouchés.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP