21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux
Accueil > Les espèces > Transformées > Conserves - Thon blanc (germon)

Conserves - Thon blanc (germon)

Dernière mise à jour le lundi 15 décembre 2014


La conserve de thon, à l’huile ou au naturel en boîtes métalliques, est le second fleuron des conserveries françaises.


Hier :

Il est bon de se rappeler que le thon était déjà conservé par les Romains, notamment dans la région basquaise, où les archéologues ont retrouvé des vestiges de bassins de salaison (1er siècle de notre ère). [1].

On sait également que les Gallo-Romains fabriquaient le "garum" qui était l’équivalent du nuoc mam.

Au 18ème siècle le thon était conservé soit salé, soit dans du vinaigre (à l’Ile d’Yeu, au Pays Basque, mais aussi à Groix, La Rochelle, La Turballe).


Aujourd’hui :

Bientôt un article reproduit avec l’aimable autorisation d’un des derniers conserveurs "à l’ancienne" (quoique pourtant à la pointe du progrés pour la recherche )
La Quiberonnaise :


Le thon germon au naturel est très prisé par les Français, mais aussi à l’huile, c’est encore une spécialité de la Ville de Concarneau, même si les tonnages ne sont pas très conséquents.

Notes

[1"Les Thons" par Henri Farrugio et Olivier Barbaroux, Artisans de la mer, Éditions Neva


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP