25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom
Accueil > Les espèces > Crustacés > Langouste rouge

Langouste rouge

Palinurus elephas

Dernière mise à jour le mardi 14 avril 2015



Langoustes rouges Corse

Nom usuel langouste
Noms régionaux grilh, langrosta, lingusta, aragosta
Nom en anglais common spiny lobster
Taille commune relevée
Taille maximale à l’âge adulte
Poids maximum relevé + de 4 kg
Maturité sexuelle 4 ans
Durée de vie maximale relevée + de 15 ans
Profondeur habituelle de -50 à -100 m
Sédentaire oui
Pélagique
État de la ressource évaluée en régression
Pêche autorisée ou interdite :
du 31 janvier au 31 mai

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
11 cm (coffre)

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Commentaires :

- cette langouste magnifique semblerait devoir se développer à nouveau, maintenant que sa pêche en Méditerranée en a été plus sévèrement contrôlée.
- les réserves, notamment, ont certainement permis à plusieurs espèces d’échapper à l’éradication !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP