20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause
Accueil > Actualités de la mer > La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles

La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles

Dernière mise à jour le vendredi 20 avril 2018

Article paru sur le site "Le Figaro :"
- 18 Avril 2018
Visualiser l’article original


ENQUÊTE - Classés en danger d’extinction, les alevins d’anguille, appelés civelles, sont très recherchés par les Asiatiques, prêts à les payer une fortune. De quoi inspirer des braconniers de plus en plus organisés et violents en France. Face à eux, police de l’environnement et gendarmes allient leurs forces pour tenter de mettre fin au trafic.

Dans la nuit humide et sans lune, au bord de la Charente, l’eau file, froide, rapide. Un petit goulot laisse une échappatoire sur le côté des vannes que l’on ferme pour endiguer l’afflux de la marée montante à l’embouchure des rivières. Des feuilles dévalent dans le cours d’eau par l’étroit passage dans une course effrénée avec toute sorte de petits débris. Il doit aussi y avoir des civelles. C’est en tout cas un des « spots » parmi la dizaine autour de Rochefort (Charente-Maritime), régulièrement fréquentés par les braconniers qui recherchent frénétiquement les petits alevins d’anguille. Une marchandise qui aujourd’hui vaut de l’or, de 300 à 500 euros le kilo pour le pêcheur.

Rien n’arrête donc ces écumeurs de rivière dans leur volonté d’obtenir ces petits poissons de quelques centimètres, frétillants et translucides. Peu leur importe que cette espèce dont les populations se sont effondrées ces dernières années soit classée en « danger critique d’extinction » par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Les Asiatiques en réclament et, pour en obtenir, sont prêts à payer très cher : de 3000 à 6000 euros pour le dernier intermédiaire.

 » LIRE AUSSI - Braconnage et trafics mettent en danger les espèces protégées
Les bébés anguilles, appelés civelles ou piballes dans le Sud-Ouest, sont très prisés par les Asiatiques.

Portées durant plusieurs mois par le Gulf Stream, les larves d’Anguilla anguilla, en provenance de la mer des Sargasses (Atlantique Nord-Ouest), se transforment en alevins aux ...

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP