18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure
Accueil > Actualités de la mer > La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne

La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne

Dernière mise à jour le jeudi 12 octobre 2017

Article paru sur le site "Sciences et vie :"
- 22 Septembre 2017
Visualiser l’article original


Le niveau de la plus grande mer intérieure du monde a baissé d’un mètre cinquante en vingt ans, principalement parce qu’elle s’évapore sous l’effet du réchauffement climatique !

La puissance du réchauffement climatique va jusqu’à faire s’évaporer les mers. C’est littéralement le cas de la Mer Caspienne, la plus grande mer intérieure du monde (c’est au sens strict un lac salé, de la taille de l’Allemagne), dont les scientifiques constatent que, depuis 1995, le niveau baisse rapidement : moins 6,72 cm/an, soit 1,5 mètre en 20 ans !

Une équipe internationale vient de révéler qu’une évaporation accrue, provoquée par le réchauffement climatique, est en est l’explication principale. « Trois paramètres seulement contrôlent le niveau de la Caspienne, détaille Anny Cazenave, du laboratoire toulousain LEGOS : l’apport des rivières - principalement la Volga-, l’évaporation, et les pluies. Grâce à cette étude, on a enfin des chiffres sur ces trois postes. »

L’équipe a calculé les pluies à l’aide de mesures satellites, déduit l’apport fluvial des débitmètres installés sur la Volga, estimé l’évaporation à l’aide d’un modèle... et s’est aperçue qu’à elle seule, l’évaporation, dopée par un réchauffement d’environ 1°C en 40 ans, représentait 50% de la baisse du niveau de l’eau !
Au rythme actuel, un cinquième de la mer disparaîtrait en 75 ans

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP