16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Joues de lotte à la poêle

Joues de lotte à la poêle

Dernière mise à jour le mardi 15 décembre 2015

Les joues de lottes étaient, il n’y a pas encore si longtemps, vendues pour le compte des hommes d’équipage, comme une prime au travail en quelque sorte ...



Joues de lotte fraîches

- les joues de lotte ne doivent pas être mangées trop fraîches car, comme toute partie musculaire, elles seraient beaucoup trop dures.
- elles devront donc êtres conservées, avec la peau, au réfrigérateur entre 1 et 4 degrés, pendant au moins 3 jours.

- vendues seules, elles sont souvent plus chères au kg que la lotte, ce qui est normal puisqu’il n’y a pratiquement pas de perte.

- les joues de lotte ont un goût voisin de celui du corps de la lotte.


Ingrédients :

- 4 petites joues ou 2 grosses par personne,
- 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive,
- 20 g de beurre baratté salé,
- vinaigre balsamique ou Pineau des Charentes,
- éventuellement épices ou herbes (selon goûts personnels),
- sel, poivre du moulin.


Mode de préparation :

- mettez vos assiettes à chauffer.

- retirez la peau grise en la soulevant avec un couteau pointu, puis en tirant dessus à l’aide d’un chiffon pour que cela ne glisse pas entre vos doigts.
- suivant leur grandeur et leur épaisseur, il est quelquefois nécessaire de les escaloper.

- faites bien chauffer la poêle, déposez l’huile d’olive puis le beurre, mettez la source d’énergie sur doux.
- déposez vos morceaux de joues et laissez cuire 5 à 6 minutes.

- en fin de cuisson, dégraissez la sauce avec un rien de vinaigre balsamique ou une cuillerée à soupe de Pineau des Charentes.
- laissez frémir quelques minutes afin que l’alcool s’évapore mais que les parfums restent.

- servez bien chaud.


Quel accompagnement ?

- purée de pommes de terre,
- pommes de terre à l’eau ou rissolées
- épinards à la crème.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP