Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Ils luttent contre la mortalité de l’huître creuse

Ils luttent contre la mortalité de l’huître creuse

Dernière mise à jour le lundi 2 décembre 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 00 Novembre 2019
Visualiser l’article original


Un collectif de scientifiques européens (Vivaldi), porté par l’Ifremer, propose des solutions afin de réduire la mortalité de l’huître creuse. Ou comment mieux résister contre virus et bactéries.

L’apparition massive du virus OsHV-1, remonte en Bretagne à 2008 sur la jeune huître creuse. Le développement de la bactérie Vibrio aestuarianus s’attaquant aux survivantes adultes a encore augmenté les pertes des professionnels en proie à une crise sans précédent. Face à ces taux importants de mortalité, les exploitants augmentent régulièrement leurs achats de naissains (jeunes huîtres) pour tenter de faire face aux importantes pertes en ligne. Pas toujours une bonne idée…
.Une eau de bonne qualité est gage de meilleure résistance face aux virus et bactéries environnants. Moins un coquillage aura à lutter contre des situations stressantes ou des éléments polluants, plus ses chances de contrer les virus et les bactéries seront importantes. L’arrivée d’épisodes à algues vertes a clairement montré une augmentation de la mortalité des huîtres. L’augmentation de la température de l’eau favorise la propagation des virus et bactéries. En revanche, au-dessus de 29 degrés (malgré le réchauffement, on en est encore loin le long des côtes bretonnes), le virus OsHV-1 ne provoquerait plus la mortalité de l’huître creuse.

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP