27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Huîtres creuses chaudes au safran

Huîtres creuses chaudes au safran

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

C’est la première recette d’huîtres chaudes que j’ai faite ! (1974)

Depuis je l’ai peaufinée au fil des ans, elle plaît habituellement beaucoup et même, curieusement, à ceux qui ne mangent généralement les huîtres que crues !

Cette recette est plus longue à décrire qu’à réaliser !



Ingrédients pour 4 convives :

convient pour un hors d’oeuvre.

NB : les huîtres peuvent être ouvertes 2 heures avant d’être préparées.

- 24 huîtres creuses petites mais charnues (11/12 au kg)
- 5 petites échalotes roses de Roscoff,
- 50 ml de crème fraîche épaisse,
- 50 ml de Gewurztraminer (cuvée Anne-Sophie vigne du vieux moulin- Rosheim-)
- 2 g de safran (si possible en filaments )
- 25 g de beurre baratté salé,
- 20 ml d’eau chaude,
- 2 jaunes d’oeufs,
- 1 kg de gros sel de mer ( le sel de terre ou sel gemme, nécessite d’utiliser beaucoup d’eau pour l’extraire et le rendre consommable, contrairement au sel de mer qui est récolté après évaporation naturelle)


Matériel nécessaire :

- un four avec grill,
- un ou plusieurs plats creux allant au four.


Mode de préparation :

- prenez le ou les plats prévus pour cuire les huîtres.
- tapissez-les de gros sel sur environ 2 cm d’épaisseur.

- ouvrez les huîtres (voir "comment ouvrir les huîtres creuses").
- jetez les couvercles.

- videz la première eau, décollez le corps de l’huître et laissez-la dans sa coquille.
(mangez la chair qui reste sur le couvercle, c’est traditionnellement le pourboire de l’ouvreur !)

- rangez les huîtres dans un plat de service, le plus à plat possible, pour qu’elles régénèrent une 2ème eau (environ 10 minutes après) et que celle-ci ne se vide pas.
- videz cette 2ème eau dans un récipient muni d’un filtre, gaze à pansement sur 4 épaisseurs par exemple, ou filtre à café ;
attention : filtration très lente pour ce dernier !.
- posez chaque coquille sur le gros sel en lui faisant un "nid".

- épluchez et hachez menu les échalotes.
- dans une casserole à fond large, déposez le beurre et laissez-le frémir.
- déposez les échalotes et laissez-les devenir translucides.
- chauffez 20 ml d’eau et ajoutez les pistils de safran, laissez infuser 10 minutes.

- versez la 2ème eau des huîtres dans un récipient muni d’un filtre (gaze à pansement, ou filtre à café, ou étamine posé dans un entonnoir en rapport.)

- reprenez le mélange précédent, ajoutez le vin, le jus des huîtres, mélangez à feu doux .
- ajoutez la crème toujours à feu doux
- ajoutez le safran infusé, et mélangez longuement de manière à obtenir une coloration régulière.
- enfin ajoutez les jaunes d’oeufs, mélangez afin d’obtenir une préparation homogène.

- répartissez la sauce sur chaque huître.
- mettez le four sur grill et enfournez position haute.
- comptez environ 6 à 8 minutes.

NB : la sauce doit être bien dorée mais pas brûlée, par contre l’huître doit être bien chaude, donc éventuellement descendez le plat d’un cran et laissez chauffer un peu plus en coupant le grill.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP