28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom
Accueil > Comment faire ? > Huîtres creuses - Comment les ouvrir ?

Huîtres creuses - Comment les ouvrir ?

Dernière mise à jour le dimanche 27 décembre 2009

Bien des gens aiment beaucoup les huîtres creuses mais se privent de ce mets excellent, faute de savoir les ouvrir !
C’est à leur intention que j’explique ici, en photos, la méthode qui, selon moi, est la plus facile pour ouvrir toutes les sortes d’huîtres creuses.
Il existe des tas de couteaux spéciaux, d’engins plus barbares et chers les uns que les autres, destinés parait-il à aider à l’ouverture des huîtres ; je considère quant à moi qu’un couteau du genre du mien (long, flexible et solide à la fois, que l’on tient bien en main) est très suffisant pour ouvrir ces coquillages délicieux que sont les huîtres, mais aussi les praires, les palourdes, les clams, les coquilles saint-jacques, etc.





- Photo n° 1 : Rassemblez les huîtres à ouvrir sur une surface plane, non sensible à l’eau de mer (égouttoir d’évier, table mélaminée, etc.) avec le couteau et le chiffon qui vont bien.
- Photo n° 2 : Utilisez le chiffon (ici en micro-fribres) pour entourer solidement l’huître et présentez-la par l’arrière, ce qui vous permet aussi de protéger votre main en cas de dérapage du couteau !
- Photo n° 3 : Introduisez la pointe du couteau dans le prolongement de l’axe du coquillage, sans forcer, mais en cherchant la charnière ; vous l’aurez trouvée quand votre couteau s’enfoncera d’environ 1/2 cm.
- Photo n° 4 : Exercez une lègère torsion du couteau vers la gauche (vers vous), les deux coques se séparent légèrement.
- Photo n° 5 : Passez votre lame entre les deux coquilles en allant vers l’avant du coquillage, vous couperez ainsi le pied (muscle permettant à l’huître de s’ouvrir et de se refermer).
- Photo n° 6 : Détachez la partie de l’huître collée sur le couvercle et déposez-la dans l’autre coquille.
- Photo n° 7 : Videz l’eau, une seconde eau se reconstituera dans les 10 minutes.


Ne mettez jamais vos huîtres sur de la glace ; déposez-les simplement sur un plat ou une assiette en intercalant une couche de goèmon.

Une fois ouvertes, consommez vos huîtres dans les 2 heures qui suivent !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP