14 décembre : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de bar13 décembre : Huîtres. Sous haute surveillance 12 décembre : Pêche électrique. Intermarché vent debout11 décembre : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel 10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie
Accueil > Les espèces > Elevées > Coquillages - Huître plate d’élevage

Coquillages - Huître plate d’élevage

Ostrea Edulis

Dernière mise à jour le lundi 28 février 2011



Huître plate des Abers (ets Paluden)

Huître plate de l’aber Benoît (Établissements Paluden)


Nom usuel huître plate
Noms régionaux istr, ostria
Nom en anglais european oyster

Conditions de production :

Produire des huîtres plates aujourd’hui devient un réel problème, même s’il existe un marché potentiel assez important !

L’huître plate est devenue fort chère, ce qui n’est pas étonnant en soi puisque sa production a chuté depuis les années 70 de 15 000 tonnes à 3000 tonnes aujourd’hui.

L’huître plate est longue à élever, souvent fragile ; pratiquement tous les élevages ont été décimés par le parasite Marteilia refringens et le Bonamia ostrea dans les années 70.

L’huître plate pousse moins vite que la creuse ; elle est très sensible aux eaux fraîches, elle doit avoir à disposition une grande quantité de nourriture et occupe beaucoup de place au sol (fonds des parcs).

Du fait même de son mode de production, les manipulations par dragages sont assez aléatoires au regard des conditions météo.
- deux fois par an en général, elle se retrouvent au sec et le travail des ostréiculteurs est vraiment très important durant les marées propices.
- par ailleurs les prédateurs que sont les dorades, les étoiles de mer (pour ne citer qu’eux) sont assez difficiles à chasser ... et créent de réels soucis aux stocks, de même que les pillards et les tempêtes qui déplacent souvent 20 ou 30 % des huîtres.


huître plate 00 des abers


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP