18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Comment faire ? > Homard - Comment le découper et le préparer à la cuisson ? (en (...)

Homard - Comment le découper et le préparer à la cuisson ? (en photos)

Dernière mise à jour le samedi 28 décembre 2013

Je vais essayer de vous apprendre les gestes simples pour découper correctement un homard, sans le faire souffrir inutilement.



Homard - comment le découper et le préparer à la cuisson ?

Comment mieux qu’en images, expliquer la façon de faire ?

- Découper un homard ne nécessite pas de force particulière ni de matériel particulier, mis à part un bon couteau de cuisine bien pointu et tranchant.

- Pour le découper, il suffit de suivre la méthode ci-dessous (passer votre souris sur les photos pour voir le commentaire) :

Saisir le homard comme çà Poser la pointe du couteau là Percer la carapace commencer à découper
Finir de découper le thorax Retourner et découper le corps
Couper la queue aussi Retourner et couper les chairs
couper consciencieusement jusqu'en bas écarter les deux côtés sans brutalité
tirer des 2 côtés du coffre détacher
détacher les pinces en tordant légèrement Couper les bracelets caoutchouc des pinces Briser les pinces, sans les écraser prêtes à cuire
léger film d'huile d'olive au pinceau déposer un léger film d'huile sur les carapaces aussi

Votre homard est maintenant prêt pour la cuisson

- pour moi, la cuisson idéale est celle qui se fait dans une cheminée sur un feu de bois (voir la recette "Homard breton grillé (petit bleu)"),
- mais la cuisson au barbecue convient également.
- à défaut, on peut très bien se régaler d’un homard cuit sous le grill de son four !

- préférer toujours le homard breton dit "petit bleu" qui est le meilleur !
- ensuite, par ordre de préférence, celui des côtes normandes, l’irlandais, ou l’écossais.

En tout état de cause, je vous recommande de choisir un homarus gammarus ou homard européen, si possible de moins de 800 g.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP