21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Actualités de la mer > Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy

Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy

Dernière mise à jour le mardi 14 février 2017

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Février 2017
Visualiser l’article original


Cela faisait plus de vingt ans qu’on ne fumait plus de poissons sur l’île. Sous l’appellation « Les fumaisons-île de Groix », quatre associés ont décidé de relancer la pratique. Sur les quais de Port-Tudy, l’unité de production est presque achevée et les premiers poissons fumés groisillons devraient être commercialisés au printemps.

« Promouvoir le savoir-faire insulaire ». Telle est l’ambition affichée par les quatre associés qui se sont lancés dans la construction d’une fumaison sur les quais de Port-Tudy.
Dans le prolongement du pôle mer, le joli bâtiment bardé de bois, d’une superficie de 230 m², est en cours de finition et l’unité de production devrait être opérationnelle dès le mois d’avril. Sous l’appellation « Les fumaisons-île de Groix », l’objectif est de commercialiser « entre deux et trois tonnes de poissons fumés » la première année.
Des associés groisillons

À l’origine du projet, la rencontre entre Patrick Saigot, producteur de moules, et Michel Gourong, Groisillon bien connu, ancien prof de l’école de pêche et fumeur de poisson amateur.
« C’est lui qui m’a soufflé l’idée. Il y a eu une production locale qui s’est arrêtée depuis plus de vingt ans. L’envie de la relancer était forte mais je ne voulais pas y aller tout seul », résume Patrick Saigot.
Le quadra réussit finalement à embarquer dans l’aventure deux autres Groisillons, Jean-Louis Farjot, patron du restaurant Le Cinquante, et Simon Calloch, un ancien restaurateur qui était jusqu’en décembre le responsable de la capitainerie de Port-Tudy. Le trio est complété par Le Rochelais Thomas Spriet qui s’occupera de la vente des produits sur internet.

.../...

Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP