13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours
Accueil > Les espèces > Poissons > Esturgeon d’Europe occidentale

Esturgeon d’Europe occidentale

Acipenser sturio

Dernière mise à jour le lundi 15 décembre 2014



esturgeon d'europe occidentale

Nom usuel esturgeon
Noms régionaux creac’h, gaizkata, sturion
Nom en anglais sturgeon
Taille commune relevée

interdit à la pêche (depuis 1982)

Taille maximale à l’âge adulte 3,50 m
Poids maximum relevé 300 kg
Maturité sexuelle 9 ans (mâle), 14 ans (femelle)
Durée de vie maximale relevée 100 ans
Profondeur habituelle estuaires, fleuves, zones côtières
Sédentaire non
Pélagique semi-pélagique
État de la ressource évaluée

En voie de disparition

Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour

Interdit à la pêche

Pour votre information

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires de l’esturgeon :

- quand il vit en eaux marines, il se tient le plus souvent en eaux peu profondes, dans les estuaires, sur des vasières ou sur le sable.

- l’esturgeon est amphibiotique et se nourrit en fouillant la vase, le sable, ou les gravières avec son museau.
- à l’aide de sa bouche qu’il peut allonger pour aspirer ses proies, il mange le plus souvent des petits crustacés, des gammares, des larves d’insectes, voire des petits poissons du genre gobie, ou lançon.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP