27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Escargot grimpeur (gastéropode)

Escargot grimpeur (gastéropode)

Theba pisana (escargots des dunes)

Dernière mise à jour le mercredi 2 mars 2016



En se promenant sur l’Ile de Batz (près de Roscoff - 29), en été par un dimanche bien ensoleillé et chaud, nous avons été surpris de voir, sur le bord des routes et des talus, des plantes ployer sous le poids de dizaines d’escargots, agglomérés à leur sommet.

Ces escargots sont en fait des escargots des dunes.

Qui d’entre nous n’a pas un jour posé les pieds sur le sable brûlant des dunes ? Alors, imaginez la douleur du pied d’un escargot sur un sol chauffé à blanc !

- l’escargot des dunes, comme son nom l’indique, vit le plus souvent sur les dunes ou tout au moins en bord de mer

- pour se protéger de la réverbération et de la chaleur des heures les plus chaudes de la journée, qui le déshydrateraient rapidement, il doit absolument se réfugier sur le haut des herbes ou des tiges des arbrisseaux !

- dans le même temps, il ferme sa coquille, ce qui lui permet de vivre au ralenti et de perdre moins de forces.

Vous trouverez ici un article intéressant sur le site de la "Réserve Naturelle de la Baie de St Brieuc", parlant de ces escargots grimpeurs.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP