27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Lançon équille - Friture

Lançon équille - Friture

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Plus qu’une vraie recette, c’est avant tout une façon agréable de préparer les équilles que l’on servira généralement en guise d’amuse-bouches à l’apéritif.



Ingrédients pour 4 personnes :

- 1 kg d’équilles,
- sel de mer,
- poivre du moulin.


Matériel :

- une friteuse, huile à 140°
- papier absorbant (genre essuie-tout)


Mode de préparation :

- autrefois je lavais simplement mes équilles pour éliminer le sable, et je les mettais à frire !
- désormais les équilles sont devenues très grosses, donc je retire la tête et je les vide.
- après quoi je les mets à la friture jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées, mais non grillées.
- je les égoutte soigneusement et je les dépose sur du papier absorbant,
- puis je les mets dans un récipient creux et large où je les sale et les poivre légèrement en les faisant sauter en l’air pour les retourner (comme pour les frites).


Note :

- certaines personnes, qui aiment les plats relevés, désirent faire de même avec l’équille, je trouve cela personnellement dommage, car ces poissons ont un goût par eux-mêmes, mais évidemment chacun choisit ce qu’il préfère !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP