12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux 5 mai : Bretagne. Les phares d’Iroise classés Monuments historiques 4 mai : Morbihan. 1,2 million de naissains de Saint-Jacques déversés en mer 30 avril : plozévet. Des milliers de lançons échoués sur la plage29 avril : Palourdes. Le compte est bon à Martin-plage27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc
Accueil > La Mer (Métiers / Loisirs) > Métiers de la mer > Elevage de coques

Elevage de coques

cérastoculture

Dernière mise à jour le dimanche 12 mars 2017


La reproduction des coques a lieu en juin ou juillet, uniquement dans leur milieu naturel.
Le naissain naturel des coques provient essentiellement de la baie de la Vilaine.
Il est récolté par des pêcheurs professionnels sur des petits chalutiers et revendu aux éleveurs de coques, les cérastoculteurs, à partir de septembre et pendant l’hiver.

Les petites coques juvéniles sont alors mises à la pousse, dans des vasières sablonneuses sur terrain, découvrant à toutes les marées.
Les coques découvertes ainsi quotidiennement, à chaque marée, sont résistantes et de qualité.

Elles restent entre 18 mois et 2 ans en parcs, enfouies dans le sable, jusqu’à la récolte.
La récolte s’effectue en pêche à pied lors des marées basses (ramassage à la main, avec un râteau) ou mécanisée, en tracteurs munis de récolteuses, ou par drague (avec un bateau).

La filière conchylicole et la cérastoculture


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP