18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Dorade royale - Au four (aux légumes)

Dorade royale - Au four (aux légumes)

Dernière mise à jour le jeudi 11 juin 2015

La dorade a du goût (trop du reste pour certaines personnes) et c’est très souvent parce que les consommateurs oublient qu’il faut absolument la vider rapidement.
La dorade se goinfre très souvent de petits crabes ; ceux-ci, avalés mais non digérés, donnent souvent un goût fort à ce poisson.



Ingrédients pour quatre convives :

- 1 dorade de 1 kg 200 (vidée, étêtée)
- 5 beaux poireaux,
- 6 échalotes,
- 2 beaux oignons,
- 6 tomates bien mûres,
- 4 belles branches de persil frisé (à défaut 2 cuillerées à café rases de persil haché et congelé)
- 2 cuillerées à café rases de bouillon en poudre Marigold Swiss vegetable + 75 ml d’eau
- 25 g de beurre baratté salé,
- 50 ml d’Edelzwicker,
- 8 pommes de terre, (charlotte ou bintje)
- sel de mer, poivre du moulin.


Mode de préparation :

- coupez vos poireaux en fines rondelles.
- émincez vos échalotes et vos oignons,
- pelez et épépinez vos tomates.

- dans une sauteuse, faites fondre le beurre et faites-y revenir les échalotes et les oignons jusqu’à ce qu’ils soient translucides.
- ajoutez le persil puis les poireaux,.
- réduisez le feu sur doux et couvrez.
- faites dissoudre le bouillon en poudre dans 75 ml d’eau chaude, mélangez et ajoutez le aux légumes dans la sauteuse.
- ajoutez le vin, le sel, un rien de poivre, portez "à petit bouillon".
- ajoutez les tomates.

- laissez cuire vos légumes durant environ 20 minutes, puis découvrez la sauteuse.
- laissez cuire encore jusqu’à ce que la quasi totalité des liquides soient évaporés, sans que vos légumes soient secs.

- durant la cuisson de votre poisson, vous ferez cuire vos pommes de terre à l’eau (15 à 20 minutes suivant la grosseur et la race) ; contrôlez au besoin avec la pointe d’un couteau.
- 45 minutes avant de servir vos convives, préchauffez votre four sur 240°.
- 30 minutes avant le service, déposez vos légumes dans un plat creux en rapport avec la taille de votre poisson, tassez un peu et posez votre dorade par-dessus.
- mettez à cuire pendant 12 minutes, puis retournez délicatement votre dorade, et cuisez encore 10 minutes.

- servez la dorade sur ses petits légumes, ainsi que les pommes de terre.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP