20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Diatomées

Diatomées

Dernière mise à jour le jeudi 28 novembre 2013

Le règne de l’infiniment petit, que nous côtoyons le plus souvent sans le savoir, est fait d’algues siliceuses, en milieu humide d’eau douce, saumâtre ou salée.
Elles assurent à elles seules 20 à 25 % de la production phytoplanctonique.
Elles jouent donc un rôle primordial dans la vie des écosystèmes marins !



Diatomées

Achnantes brevipes brevipes

photo_Maurice_Loir

Nous entendons assez souvent parler des diatomées, les dictionnaires nous en donnent pour définition :

- "Végétal unicellulaire aquatique, à coque siliceuse bivalve parfois finement ornée, et présentant de nombreuses particularités" (Dictionnaire Larousse)

- "Algues brunes (Phéophycées) unicellulaires microscopiques, qui croissent dans les eaux douces ou salées, et dont la membrane est entourée d’une coque siliceuse." (Le Grand Robert)

Personnellement, j’aime beaucoup le prologue du "Guide des diatomées" de Maurice Loir :

- "Il y a peu d’objets plus admirables que les délicates enveloppes siliceuses des Diatomées" (Charles Darwin 1859)

- " L’importance d’un groupe vivant n’est pas de loin, proportionnelle à la connaissance qu’en a le grand public. Ceci s’applique plus particulièrement aux Diatomées, organismes unicellulaires, solitaires ou vivant en colonies, comptant des milliers d’espèces réparties à travers le monde. Les Diatomées sont un des composants majeurs du phytoplancton et, à ce titre, jouent un rôle primordial dans les océans. Elles sont à l’origine des longues et productives chaînes alimentaires qui aboutissent aux grands carnivores, aux cétacés, au oiseaux." (Jean Dorst, membre de l’Institut, Professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris)

Dans http://www.diatomloir.eu/Site%20Diatom/Marinun.html, les diatomées sont vraiment belles, n’est-ce pas ?

Mais à quoi çà sert les diatomées ?

- "Il est difficile d’imaginer ce que serait notre biosphère sans ces composants majeurs du phytoplancton" ! (Maurice Loir ) :
- Les diatomées font partie de la chaîne alimentaire nécessaire à pratiquement tous les animaux marins (et d’eau douces aussi).
- Les gisements de diatomées (des périodes géologiques antérieures) servant pour la filtration, la clarification, ou comme abrasif léger et fin.
- La quantité des diatomées dans les eaux permet de déterminer les possibilités de vie, et donc d’une certaine manière à connaître la qualité de l’eau pour son usage. Elles sont donc utilisées "en tant que bio-indicateurs" de qualité de l’eau.

Bref les quelques 2000 espèces de diatomées marines, d’eau saumâtre, ou d’eau douce que compte le continent européen sont d’une importance cruciale pour l’avenir de la planète, du fait de leur taille microscopique, nous devons nous contenter de consulter les ouvrages en notre possession, ou nous lancer dans leur découverte ...
C’est expliqué également dans l’ouvrage cité en référence.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP