Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Des algues vertes observées sur le littoral morbihannais

Des algues vertes observées sur le littoral morbihannais

Dernière mise à jour le mardi 23 juin 2020

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 11 Juin 2020
Visualiser l’article original :


L’association Eau et Rivières de Bretagne alerte sur la présence d’algues vertes en putréfaction sur le littoral morbihannais, notamment en rade de Lorient, dans la ria d’Étel et dans le golfe du Morbihan.

Elles sont arrivées là où on ne les attendait pas. Alors que les huit baies des Côtes-d’Armor et du Finistère vers lesquelles se concentre le Plan de lutte contre les algues vertes (Plav) sont encore relativement épargnées cette année, des échouages « plus importants que d’habitude » sont observés sur le littoral morbihannais.

« En rade de Lorient, en ria d’Étel et dans le golfe du Morbihan (presqu’île de Rhuys et île-aux-Moines, notamment), des algues vertes en état de putréfaction sont observées aussi bien par des riverains que par le Centre d’étude et de valorisation des algues (Ceva), qui constate un niveau très faible d’algues vertes fin mai 2020 sur les côtes bretonnes, sauf en Morbihan », relève l’association Eau et Rivières de Bretagne.
« Informer le public »

Son président, Alain Bonnec, souhaite « alerter la population et les pouvoirs publics » : « En se décomposant, ces algues dégagent de l’hydrogène sulfuré (H2S), un gaz toxique qui a déjà provoqué des accidents et la mort d’hommes et d’animaux en baie de Saint-Brieuc ». L’association, qui dénonce ce fléau depuis 40 ans, « espère que les communes qui ont ouvert leur plage en Morbihan seront aussi efficaces pour informer le public sur les algues vertes que sur le Covid-19 ». Elle demande que des panneaux d’information soient installés « aux abords des 141 sites bretons touchés par des proliférations d’algues vertes » et répertoriés par l’Observatoire de l’environnement en Bretagne (OEB).
Alain Bonnec, président de l’association Eau et Rivières de Bretagne, alerte sur la présence d’algues vertes en putréfaction sur le littoral morbihannais, ici au niveau de Pont-Carnac, à Belz, dans la ria d’Etel. (Le Télégramme/Mathieu Pelicart)
Le préfet montré du doigt

« Le phénomène concerne l’ensemble du littoral breton. La preuve », montre Alain Bonnec, en balayant du regard une pointe du Perche entièrement verte à marée basse, là où le ruisseau de la Fontaine de Kervoine rejoint la ria d’Étel, à Belz et sa carte postale de Saint-Cado. « La rivière est en train de se boucher et on déconseille fortement à nos adhérents d’aller dans ce secteur », abonde Christian Guézel, membre de l’Association de défense du littoral et des pêcheurs à pied (ADCP) de la ria d’Etel..

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP