18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Curry, kari, carri

Curry, kari, carri

Dernière mise à jour le vendredi 24 juin 2016



Curry corsaire, kari Gosse, kari mad

Contrairement à ce que j’ai longtemps cru le curry en tant qu’épice n’existe pas !
- Le curry est en fait un mélange d’épices.

- Il existe un grand nombre de curry qui peuvent donc varier de goût et même de couleur, suivant le pays d’origine, de sa préparation et au sein de ce pays suivant les régions !

- La plupart des curry contiennent :
du gingembre, de la coriandre, de la cardamome (verte ou noire) du cumin, de la cannelle, du curcuma, du poivre noir, du fenouil, du fenugrec, du clou de girofle, du sel, quelquefois de la moutarde et assez souvent de l’ail et des oignons. Mais les pourcentages de chacun des produits vont du simple au double suivant qui le prépare.

Chacun d’entre nous utilise donc sa forme de curry et le dose dans les plats qu’il prépare, comme il l’entend, tâtonnant puis découvrant le dosage idéal pour lui !

Personnellement j’utilise le kari-gosse qui est une des nombreuses formes de curry utilisé, notamment dans la région de Lorient, spécifiquement pour les produits de la mer.

Désormais j’utilise aussi le kari-mad trouvé au restaurant "Le jardin gourmand" à Lorient.
Le kari-mad est différent du kari-gosse mais très bon également.

J’utilise également le curry corsaire de Olivier Roellinger.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP