21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Crevettes - Façon "acras" (recette d’une antillaise)

Crevettes - Façon "acras" (recette d’une antillaise)

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Depuis quelques années il y a un réel problème concernant la dénomination des crevettes d’élevage de type pénéidés qui peuvent être : des gambas, des crevettes des Seychelles, de Madagascar, de la Réunion, de Nouvelle Calédonie, du Japon, de Thaïlande etc ...
En bref, elles ne sont que très rarement ce qu’elles disent être !
L’AFSSA a du reste fait plusieurs mises en garde contre certains pays asiatiques qui ajoutent des produits exhausteurs de goût ou de conservation qui sont interdits sur l’ensemble de la Communauté Européenne !



Cette préparation est très agréable pour l’apéritif.


Ingrédients :

- 250 g de crevettes cuites par personne,
- 4 cuillères à soupe d’huile (tournesol ou pépins de raisin),
- 1 cuillère à café rase de persil frisé finement haché,
- le jus d’1/2 citron,
- 2 petites échalotes finement hachées,
- 3 cuillères à soupe de pinot gris,
- 1 cuillère à café rase de kari gosse (à défaut une cuillerée à café et demie de poudre de Colombo)
- farine ordinaire,
- sel
- 25 cl d’huile de tournesol pour la friture.


Mode de préparation :

- décortiquez vos crevettes sans leur enlever la queue et réservez-les.

Préparation de la pâte :
- hachez finement les échalotes ainsi que le persil frisé et mélangez les deux d’une façon homogène.

ajoutez successivement :
- les 4 cuillérées d’huile,
- le sel,
- le kari gosse.

- mélangez longuement puis ajoutez le vin et le citron, puis le mélange échalotes-persil.
- saupoudrez avec la farine.
- mélangez le tout intimement.
- ajoutez un peu d’eau tiède, jusqu’à consistance d’une pâte à crêpes.
- laissez reposer au frigo au moins une heure.

Cuisson des acras :
- mettez les 25cl d’huile dans une casserole à fond plat et, si possible, assez large pour pouvoir cuire 6 crevettes ensemble tout en ayant une bonne hauteur d’huile pour la friture.
- chauffez-la à feu vif puis réduisez le feu ; il ne faut surtout pas que l’huile brûle, donc il ne faut pas qu’elle dépasse 180°.
- pour être sûr que l’huile est à bonne température, jetez dedans un petit peu de mie de pain, si çà grésille c’est tout bon !

- mettez environ 6 crevettes à la fois dans la pâte, et enrobez-les bien mais sans excès.
- jetez les crevettes dans l’huile, mais ne les laissez pas se coller entre elles.
- retournez-les au bout de 30 secondes, puis retirez-les et posez-les sur un plat ou une assiette recouverte d’un papier absorbant.
- servez rapidement.

- faites de même pour le reste des crevettes.


Remarque :

Généralement les convives en redemandent, car la crevette est cuite, mais elle n’est pas recouverte de pâte (comme dans les acras traditionnels par exemple) et néanmoins elle garde sa saveur propre agrémentée du kari Gosse.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP