23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Actualités de la mer > Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeu

Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeu

Dernière mise à jour le samedi 24 décembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 23 Décembre 2016
Visualiser l’article original


Quatre bateaux la semaine dernière.
Deux autres en début de campagne.
Les coquilliers de la rade de Brest sont sous le feu des contrôles. Ils ont obligation de présenter leur pêche en criée.
Cette année, ils doivent, en plus, se limiter à une quantité maximum à chaque marée.
Nouvelles règles et contrôles en cascade autour des 40 coquilliers de la rade de Brest.
L’ambiance est pesante, sur les quais, au moment de la débarque avec pas moins de six bateaux pris à la faute depuis le début de la campagne de pêche.
Cette année, le comité des pêches, en accord et avec l’aval des professionnels, a décidé de limiter les quantités pêchées par bateau et par marée. Un calendrier fixe un poids maximal autorisé en fonction du nombre de professionnels embarqués

.../...

Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP