18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Coquilles St-Jacques - "Savoureuses" (photos)

Coquilles St-Jacques - "Savoureuses" (photos)

Dernière mise à jour le lundi 22 avril 2013

Voilà une recette qui a pris forme au fur et à mesure de mes expériences, depuis deux ans environ.
Une recette, pour moi, c’est quelque chose que l’on peaufine d’une fois sur l’autre, mais dont il faut noter toutes les quantités des ingrédients, et le procédé de mise en oeuvre.
Et puis, un jour, je me dis : voilà, c’est très bien comme çà, je ne touche plus à rien !
Elle n’est réellement validée que le jour où l’on arrive à refaire la recette à l’identique au moins deux fois de suite.



Ingrédients pour 4 personnes :

- 20 belles coquilles St-Jacques coraillées entières de la rade de Brest, de la baie de Morlaix, ou normandes "label rouge".
- 60 ml de gewurztraminer (Alsace)
- 4 petites échalotes roses de Roscoff,
- 2 c.à.c. rases de persil frisé haché,
- piment d’Espelette,
- fleur de sel,
- poivre du moulin,
- 3 c.à.s. de crème fraîche épaisse,
- 40 g de beurre baratté salé.


Savoir faire :

- ouvrir et nettoyer les coquilles noix, corails, barbes


Mode de préparation :

- peler et hacher finement les 4 échalotes roses de Roscoff,
- dans une casserole épaisse, faire frémir 20 g de beurre baratté salé,
- ajouter les échalotes, les laisser devenir translucides,
- ajouter le persil.

- baisser la source de chaleur à "moyen" (6.5 sur l’induction)

- mixer longuement les barbes,
- ajouter quelques corails, si vous aimez cela.
- verser cette pâte dans la casserole.
- ajouter le gewurztraminer
barbes ajouter les barbes mixées
- puis ajouter 0,50 g de piment d’Espelette, et remuer longuement pour obtenir un mélange homogène.
- laisser bloublouter tranquillement environ 16 minutes ; la compotée doit être presque sèche mais non desséchée.
- réserver sous film.
la compotée

15 minutes avant de servir :
- mettre vos assiettes à chauffer.

10 minutes avant de servir :

- mettre la compotée à réchauffer.
- escaloper les noix en deux (couper dans le sens de l’épaisseur).

- juste avant de les cuire, saupoudrer très légèrement chaque morceau de poivre noir du moulin.
- déposer sur chacun 3 pétales de fleur de sel.
escaloper les noix en deux

5 minutes avant de servir :

- mettre le reste du beurre à fondre dans une poêle, le laisser bouillonner
- déposer vos morceaux de noix ainsi que les corails que l’on aura piqués pour qu’ils n’éclatent pas, le temps de leur donner un rien de coloration (30 secondes environ)
- retournez-les et cuisez de nouveau à peine 30 secondes.
Beurre bouillonnant percer les corails avec une épingle
- réduire la source de chaleur.
- ajouter la crème fraîche au jus de cuisson et bien mélanger jusqu’à ce qu’elle soit chaude.
Fin de cuisson

Servir sur les assiettes chauffées :

- un petit tas de compotée de barbes,
- les morceaux de noix,
- les corails,
- la sauce sur les noix et tout autour,
- et éventuellement du riz à l’eau,
Régalez vous !
Régalez-vous !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP