20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Coquilles St-Jacques - Les délices de Monal

Coquilles St-Jacques - Les délices de Monal

Dernière mise à jour le jeudi 2 février 2012



Ingrédients pour 4 personnes :

- 1 beau ris de veau bien frais,
- vinaigre,
- gros sel de mer,

- 12 coquilles St-Jacques entières et coraillées,
- 500 g de cèpes,
- 4 branches de persil frisé,
- 45 g de beurre baratté salé,
- 1 bel oignon de Roscoff,
- crème fraîche,
- poivre du moulin,
- fleur de sel


Savoir faire :

- Comment ouvrir et nettoyer les coquilles St-Jacques ?


Mode de préparation :

La veille :
- faire dégorger le ris dans de l’eau froide vinaigrée, pendant 1 heure.
- mettre de l’eau salée (15g de gros sel / litre) à bouillir.
- déposer délicatement le ris de veau dans l’eau et laisser frémir durant 10 minutes.
- égoutter et retirer les peaux soigneusement.
- réserver au frais (+ 4 à 8°)
NB : ces opérations sont impossibles sur des ris congelés qui perdent presque totalement leur goût

Le jour de la préparation :
- couper le ris en tranches d’environ un centimètre.
- nettoyer les 12 coquilles St-Jacques coraillées (Comment ouvrir et nettoyer les coquilles St-Jacques ?).
- couper les noix en deux sur l’épaisseur et les saupoudrer de fleur de sel.
- séparer les corails.
- mixer longuement les barbes et les réserver.

- nettoyer les cèpes.

- mettre les assiettes à chauffer

- mixer ensemble le persil frisé (en retirant les queues) et un bel oignon.
- passer ce mélange à la poêle dans le beurre baratté salé à feu doux ; l’oignon ne doit pas caraméliser.
- ajouter les barbes mixées et laisser frémir 12 minutes.
- réserver.

Poêler séparément :
- les cèpes, qui seront très légèrement poivrés et salés,
- les demi-coquilles (1 minute de chaque côté),
- puis les corails (même temps, pschiitt, pac ... j’aurais dû mettre un tablier !)

- passer à la poêle également les tranches de ris qui seront juste dorées des deux côtés.

- puis répartir ris, coquilles et cèpes sur les assiettes chauffées des convives.

- mettre la farce constituée du persil, de l’oignon et des barbes dans une petite casserole à feu doux avec un rien de beurre, laisser monter jusqu’à la température de service, ajouter la crème et un tour de moulin à poivre, mélanger.

- Napper les tranches de ris, les coquilles, mais pas les cèpes !

Remarques :

- vous vous en doutez, ce plat n’attend pas, il refroidit très vite, et perd dans ce cas de la saveur !

- la difficulté de trouver, en même temps, des cèpes et des coquilles coraillées restreint les possibilités de réaliser cette recette à environ une quinzaine de jours dans l’année (vers la fin octobre en Bretagne).
- mais, si vous avez la chance d’habiter dans la région d’Huelgoat (29), il est éventuellement possible de rassembler ces ingrédients sur une plus longue période.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP