27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Coquilles St-Jacques - En coquille

Coquilles St-Jacques - En coquille

Dernière mise à jour le mardi 14 février 2012


Ingrédients :

- 2 coquilles St-Jacques vivantes par convive,
- 1 blanc de poireau,
- 1 carotte,
- 5 g de beurre baratté salé par personne,
- Klevener de Heiligestein - 15ml par coquille,
- 1 pâte feuilletée (ou plus si beaucoup de convives),
- 1 jaune d’œuf
- fleur de sel,
- poivre du moulin,


Savoir faire :

- Comment ouvrir et nettoyer les coquilles St-Jacques ?


Coquilles St-jacques en coquille

Mode de préparation :

- Préchauffez votre four à 240° (th. 8).
- Décoquillez vos St-Jacques en séparant les noix, les corails et les barbes.
- Seules les noix servent dans cette recette, mais il est intéressant de conserver les barbes et les corails pour une utilisation ultérieure.
- Passez vivement les noix des coquilles sous un filet d’eau.
- Séchez-les dans un papier absorbant.
- Gardez les plus grandes coquilles (partie plate et partie creuse), lavez-les soigneusement.

- Coupez le blanc de poireau et la carotte en julienne (fins bâtonnets), passez-les à la poêle 2 minutes avec un peu de beurre.
- Déposez une cuillerée de légumes dans le creux des coquilles, puis ajoutez 2 noix de St-Jacques par coquille.
- Ajoutez une cuillerée à soupe de Klevener, quelques grains de fleur de sel, et un tour de moulin à poivre.

- Mettez le couvercle de la coquille (partie plate), fermez hermétiquement à l’aide d’une languette de pâte feuilletée assez large (3 cm environ) et suffisamment longue pour faire le tour complet de la coquille.
- Badigeonnez votre languette de jaune d’oeuf à l’aide d’un pinceau.
- Enfournez vos coquilles « en coquille » pendant 10 minutes.

- Servez à l’assiette, avec le même Klevener qui vous a servi pour réaliser votre recette.


Remarques :

- Les barbes devront être mises à tremper dans un peu d’eau et rincées soigneusement (risque de sable), puis épongées rapidement avant d’être conservées sous film, ou même congelées.

- Pour enfourner dans de bonnes conditions, placez vos coquilles sur un lit de gros sel, dans un plat creux.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP