23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Les espèces > Coquillages > Coquille St-Jacques de Méditerranée

Coquille St-Jacques de Méditerranée

Pecten jacobeus

Dernière mise à jour le mardi 17 décembre 2013



Pecten jacobeus en Méditerranée


Vous remarquerez sur cette photo, l’aspect cannelé du bord de la coquille méditerranéenne

Nom usuel coquille St-Jacques de Méditerranée
Noms régionaux pélérino, patcharina
Nom en anglais scallop
Taille maximale à l’âge adulte 15 cm
Taille commune relevée 8 à 10 cm
Maturité sexuelle 2 ans
Durée de vie maximale relevée 15 à 20 ans
Profondeur habituelle de -10 à -200 m
Sédentaire oui (forme adulte)
Pélagique oui (forme juvénile)
Poids maximum relevé
État de la ressource évaluée incertain

Sans que je puisse en avoir la certitude, il semblerait que la pecten jacobeus n’est plus commercialisée actuellement (2010) ce qui est certain c’est qu’il ne resterait plus de gisement susceptible de supporter un effort de pêche !

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Prédateurs :


Les poulpes et l’étoile de mer et évidemment l’homme


Conseils d’achat :

- Les coquilles St-Jacques doivent absolument être achetées vivantes et entières (c.à.d. dans leur coquille)
- Si vous les achetez décoquillées, seuls la noix et éventuellement le corail, quand la coquille en possède, vous seront vendus.

- Une coquille vivante s’ouvre et se referme en faisant un "clap sonore" caractéristique.
- Une coquille ouverte qui ne se referme pas dès que l’on touche l’intérieur doit être rejetée.

L’étiquetage des coquilles vivantes doit comporter :
- le nom du secteur où elles ont été pêchées
- leur nom (pecten jacobeus en Méditerrannée)
- la date du jour de pêche.


Conseils de conservation :

Les coquilles St-Jacques fraîches peuvent être conservées :
- entières, à plat (voire les unes sur les autres, mais toujours à plat) dans un endroit frais, ou au réfrigérateur à + de 4 ° et pendant 72 h maximum.
- décoquillées, sous film alimentaire, pendant 48 h maximum.

Elles peuvent aussi être congelées après nettoyage et séchage soigneux : noix et corail d’un côté, barbes d’un autre.

- La durée de congélation de la coquille St-Jacques ne doit pas dépasser 3 mois, sous peine de perdre l’intérêt gustatif.
- Pour décongeler les coquilles, il faut les laisser tremper pendant 12 heures dans du lait.
- Les égoutter une heure avant de les cuisiner.


Recette(s) :

- Coquilles St-Jacques - A ma façon
- Coquilles St-Jacques - Bouchées festives
- Coquilles St-Jacques - Crémées
- Coquilles St-Jacques - dites "A la bretonne"
- Coquilles St-Jacques - En coquille



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP