18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Les espèces > Elevées > Coquillages - Coque

Coquillages - Coque

Cérastoculture

Dernière mise à jour le lundi 28 février 2011

L’élevage de la coque est encore récent en France mais est appelé à se développer.



L’élevage de la coque ( cerastoderma edule ) en France ne date que des années 80.

Ces élevages (passage de l’état juvénile à l’état adulte=grossissement) sont pour l’instant principalement limités à deux endroits :
- la baie de Somme
- Le Traict du Croisic

Il existe néanmoins un peu partout, sur les côtes sablonneuses, des gisements naturels.

La baie de la Vilaine est une véritable frayère à coques.

- le développement de l’élevage de la coque se trouve limité par le fait qu’il dépend des dragages de coques juvéniles (10 mm environ) dans cette baie (dragages réservés aux professionnels et soumis à autorisation de la part des autorités maritimes).

- mais un prélèvement peut avoir également lieu durant la période de reproduction (de juin à septembre) sur les autres gisements naturels.

La taille de commercialisation de la coque d’élevage a été abaissée à 27 mm, cette taille peut être obtenue en général 18 à 20 mois après l’ensemencement de la concession.

Les organismes professionnels font état d’une production annuelle de l’ordre de 2000 tonnes pour Le Croisic et de 7000 tonnes pour la baie de Somme.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP