23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Les espèces > Poissons > Congre

Congre

Conger conger

Dernière mise à jour le jeudi 10 décembre 2015


Ce poisson est, gustativement parlant, différemment apprécié mais néanmoins il garde la cote !


Congre

Nom usuel congre
Noms régionaux fouet, fouette, sil armor
Nom en anglais european conger
Taille commune relevée 0,58 à 2 m
Taille maximale à l’âge adulte 2,50 m
Poids maximum relevé 70 kg
Maturité sexuelle incertaine (de 5 à 15 ans)
Durée de vie maximale relevée + de 30 ans
Profondeur habituelle de -5 à -300 m
Sédentaire
Pélagique oui
État de la ressource évaluée  ?
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
60 cm

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Conseils d’achat :

Le congre se conserve relativement bien sur glace ce qui, quelquefois, peut entraîner des surprises désagréables.
- il est rarement raide car il provient le plus souvent de la pêche pélagique.
- de ce fait, c’est un poisson qui a, en règle générale, plus de 4 jours.

- des marbrures un peu baveuses sur l’ensemble du corps peut faire craindre qu’il ne soit pas frais, de même qu’un oeil voilé de blanc, une nageoire dorsale plaquée et dure sont également mauvais signe.


Conseils de conservation :

Il est rare que le congre soit vendu non vidé, mais toujours vérifier néanmoins qu’il le soit.

Si vous êtes devant un spécimen bien frais :
- attendez au moins deux jours avant de le consommer,
- filmez-le et mettez-le au réfrigérateur aux alentours de 2°, car ce poisson « forcit » très vite en goût.

Ensuite, la découpe :
- les amateurs de congre préfèrent généralement la tête et les 15 cms derrière la tête ; donc si vous devez le couper, ne le faites pas trop près de la tête.
- beaucoup de personnes utilisent cette espèce pour faire une soupe de poissons, mais un congre entier est trop conséquent pour une seule soupe, à moins d’avoir réellement une grande famille ;-) !
- il est donc souhaitable de couper le congre en morceaux d’environ 1kg, de les filmer et de les congeler, tête et queue comprises.


Recette(s) :

- Soupe de poissons - à la manière bretonne



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP