18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs (...)

Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français

Dernière mise à jour le mercredi 29 novembre 2017

Article paru sur le site "France-info :"
- 04 Septembre 2017
Visualiser l’article original


atériel, à Le Helder (Pays-Bas), le 4 septembre 2015. (TON KOENE / AFP)
avatarfranceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le 27/11/2017 | 15:32
publié le 27/11/2017 | 14:10

La pêche électrique provoque des remous. Des marins-pêcheurs des Hauts-de-France se réunissent au port de Calais, lundi 27 novembre, afin de décider d’une éventuelle action pour protester contre la pêche électrique, alors que l’Union européenne doit en réexaminer les règles. Décriée pour sa trop grande efficacité et son impact sur l’environnement, cette pratique inquiète les pêcheurs français, qui déplorent une baisse des stocks de poisson. L’association environnementale Bloom a déposé plainte début octobre contre les Pays-Bas, qui auraient, selon elle, dépassé les limitations légales. Franceinfo fait le point.
1Qu’est-ce que la pêche électrique ?

La pêche électrique se pratique avec des chalutiers à perche, destinés à récupérer les poissons vivant au fond de la mer. Au bout de la perche, qui sert de lest, des câbles équipés d’électrodes envoient des impulsions électriques dans les sédiments. Les poissons, telles que les soles, sont attirés puis étourdis afin d’être plus facilement récupérés dans les chaluts.

Interdite dans l’espace marin de l’Union européenne depuis 1998 par un règlement en faveur de la conservation des ressources, cette pratique bénéficie de dérogations depuis 2007. Et le 21 novembre dernier, la Commission sur la pêche du Parlement européen a voté, à 23 voix contre 3, en faveur d’un possible développement de la pêche électrique. Ce qui suscite l’inquiétude des pêcheurs et des associations.
2Pourquoi les pêcheurs français se mobilisent-ils ?

Les pêcheurs dénoncent une concurrence déloyale de certains marins néerlandais, qui épuiseraient les réserves de poissons en mer. "Nous laissons les navires hollandais détruire et piller sans états d’âme nos fonds marins", a renchéri le député du Nord Paul Christophe dans l’hémicycle. La pêche électrique ne doit pas être installée sur plus de 5% de la flotte de chalutiers à perche, selon la réglementation. Pourtant, les Pays-Bas en utiliseraient sur 28% de ce type de bateaux, selon l’ONG Bloom.
…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP