16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Chardon bleu des sables (plante)

Chardon bleu des sables (plante)

Eryngium maritimum

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013


Une superbe plante épineuse qui, malheureusement, est victime du vandalisme ordinaire !
Les gens se disent que "si c’est là, c’est que ça n’appartient à personne", triste mentalité !


Hardon bleu ou panicaut maritime

Photographié dans les Côtes d’Armor en 2009

Description sommaire :

- le chardon bleu des sables est une plante vivace, épineuse, de la famille des ombellifères ou apiacées et non pas comme son nom pourrait le faire penser "aux composées ou astéracées".
- généralement peu élevé car souvent couché par les vents, sa taille est comprise entre 30 et 60 cm.

- il fleurit de juin à septembre.


Où le trouver ?

Appelée aussi "panicaut de mer", le "chardon bleu des sables" ou "chardon des dunes" était une plante autrefois très courante.
Elle est devenue rarissime dans certains départements littoraux de l’ouest.

- on la trouvait le long de chemin de dunes (Home Varaville 14), ou même dans le haut des plages de galets (L’Arcouest 22), ou en Finistère, par exemple.
- on peut également la trouver dans les dunes du midi.

On disait d’elle qu’elle poussait comme du chiendent ... mais foulée par des milliers de gens durant tous les étés elle n’a pas résisté.

- aujourd’hui c’est une plante protégée du parc d’Armorique, et de beaucoup de promeneurs qui sont devenus autant de veilleurs, de protecteurs.
Panicaut maritime



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP