Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Les espèces > Poissons > Cabillaud ou Morue commune fraîche

Cabillaud ou Morue commune fraîche

Gadus morhua morhua

Dernière mise à jour le mercredi 21 août 2019


Morue commune (Gadus morhua morhua) - Océanopolis Brest
Nom scientifique international (obligatoire sur l’étal)
Gadus morhua morhua
Nom usuel Cabillaud, morue
Noms régionaux Doguette, moulue, bakalaua
France Cabillaud, morue fraîche
Royaume-Uni Cod
Allemagne Dorsch
Italie Merluzzo bianco
Espagne Bacalao
Portugal Moruo
Classe Actinopterygii
Ordre Moridae
Famille Gadidae
Description Poisson trapu, robe tachetée, barbillon sous le menton, museau saillant conique obtus, ligne latérale pâle et courbée
*****
Taille commune relevée 60 à 90 cm
Taille maximale à l’âge adulte 1,80 à 2 m
Poids commun relevé 2,3 kg
Poids maximum relevé 95,9 kg
Durée de vie maximale relevée 25 ans environ
*****
Distribution géographique À l’est et à l’ouest de l’Atlantique Nord
Habitat La morue se tient généralement près du sol ou en pleine eau ; elle est en bancs dans la journée, bancs qui s’effritent la nuit, elle aime bien les eaux saumâtres
Profondeur habituelle de -30 à -600 m
Sédentaire Non
Pélagique Oui
*****
Maturité sexuelle Mâle : 3 ans, femelle : 4 ans
Reproduction Non totalement connue, mais la reproduction peut être très gênée par les bruits industriels de type pétrochimie, gaz, forages, etc.

La morue fraie au fond de l’océan, entre 5 et 7 degrés

De l’oeuf à l’adulte
*****
Habitudes alimentaires La morue adulte est vorace, elle mange des poissons : tacauds, sprats, lançons, merlans bleus, grondins, soles, calmars mais aussi des crustacés : crabes, galathées, crevettes
*****
Mode de pêche Chaluts à panneaux, à la ligne, à la palangre, à la turlutte (loisir), aux trappes à morue, aux sennes, aux filets maillants
État de la ressource évaluée Diminution nette inquiétante (surpêche - 2005)

Plusieurs stocks classifiés : Terre-Neuve-Labrador = espèces en voie de disparition et Laurentiennes = espèces menacées

http://www.la1ere.fr/2015/03/14/s...

Prédateurs Pour les juvéniles : la roussette, le calmar et le flétan

Pour les adultes : les phoques du Groenland et les Humains

*****
Qualités gustatives Belle chair blanche très feuilletée, au goût inimitable
Informations nutritionnelles pour 100g : kcal 8,7 - Protéines : 18,6 g - Glucides : 0 g ; Lipides : 0,925 g
Oligo-éléments : Magnésium, Phosphore, Potassium, Calcium, Manganèse, Fer, Cuivre, Zinc, Sélénium, Iode
*****
Élevage Oui
Provenance de l’élevage Canada, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve, Labrador
*****
Le saviez-vous ? Les Portugais qui aiment la morue plus que tout disent qu’ils ont plus de 365 recettes différentes par an
Plusieurs sources dignes de foi affirment que la morue est le poisson le plus consommé dans le monde

.
.

*** RÉGLEMENTATION DE LA PÊCHE DE LOISIR ***

Il est très important de connaître la réglementation de votre secteur car tout abus, toute prise sous-taille ou en surnombre peuvent être lourdement sanctionnés.
Voir ici la Réglementation mise à disposition par le Ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Energie

.

RAPPELS PÊCHE DE LOISIR

La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite

La pêche est interdite entre le coucher et le lever du soleil

.

Taille minimale de prisePériodes de fermetureNbre prises/pers/jour
42 cm

Marquage obligatoire


Commentaires :

- dans les années 90 : mise en place de quotas drastiques, interdiction totale de pêche sur certains secteurs géographiques.
.
- en 2012 : les pêcheurs bretons, qui auparavant étaient obligés d’aller jusqu’à Terre-Neuve pour pêcher des cabillauds, commencent à en pêcher quelques uns près des côtes bretonnes, ce qui voudrait dire que les quotas ont été utiles !
.
- néanmoins, il est aussi question de dérèglement climatique pour expliquer cela ; les scientifiques planchent, attendons qu’ils nous disent ce qu’il en est exactement.


Conseils d’achat :

Le cabillaud ne peut théoriquement pas être pêché dans nos contrées (sauf cas exceptionnel), par conséquence il est conservé plusieurs jours sur glace avant d’arriver sur l’étal de votre poissonnier.
.
Morue conseils de fraîcheur

Il est très facile de reconnaître un cabillaud frais d’un cabillaud avancé :
.

- il est entier et possède encore sa tête.
.
- -1- son œil n’est pas voilé, la pupille est bien noire (voile = genre de peau fine blanche faiblement translucide)
- -2- ses nageoires ne sont pas collées (ou l’on peut très facilement les étirer)
- -3- on voit nettement une ligne beige clair sur le côté du corps
- -4- le haut de la robe du cabillaud est marron foncé marbré, mais s’éclaircit au fil des jours, ne permettant plus de voir correctement la ligne beige citée plus haut.
.
Un cabillaud que l’on ne détaille pas devant vous est à rejeter catégoriquement !
.
Note :
Il est possible qu’une feuille de plastique souple l’entoure, cela empêche la glace de le « cuire ».


Conseils de conservation :

- un cabillaud fraîchement pêché (il m’est arrivé d’en pêcher en Gaspésie) doit être réfrigéré dans les meilleurs délais et conservé à moins de 4 degrés, car c’est un poisson qui « vire » très vite, sous l’action combinée de la lumière et d’une température supérieure à 10 degrés, et qui devient aigrelet comme le merlan de nos régions, par exemple.
.
- un cabillaud bien pêché et surtout bien conservé par le pêcheur est un poisson conservé dans une feuille de polyuréthane, dans de la glace, juste après sa capture.
.
- les différents chocs thermiques qui peuvent se produire entre l’étal du poissonnier et votre réfrigérateur doivent vous inciter à le cuisiner rapidement (dans les 24 h).
.
C’est aussi pourquoi je vous déconseille de le congeler vous-même !
Cependant, si vous possédez un appareil à mettre sous vide, et si les caractères de fraîcheur sont bons, vous pouvez après mise sous vide, congeler rapidement votre morue.
Voir mes conseils


Recette(s) :

- Cabillaud (ou morue fraîche) aux pommes de terre


Bibliographie et liens :

- Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne
Les poissons de mer des Pêches Françaises
Éditions Delachaux et Niestlé IFREMER
.
- Doris
LESSARD Marie-Pierre, CHAMBERLAND Suzie, MASSON Stéphane, FEY Laurent in : DORIS, 02/07/2016 : Gadus morhua (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/867



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP