18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Bulots - Cuisson (façon littoral girondin)

Bulots - Cuisson (façon littoral girondin)

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Encore une belle région de la façade Atlantique, où le terroir et la mer se marient si bien, les lacs, les lagunes naturelles apportent beaucoup de possibilités, notamment d’élevage.
Un de mes correspondants m’adresse sa méthode de cuisson.



Les bulots (ou buccins) peuvent rentrer dans la composition du plateau de fruits de mer


Par litre d’eau de cuisson (les bulots doivent être recouverts complètement) :

- 2 ou 3 feuilles de laurier,
- 1 carotte,
- 1 oignon,
- 1 branche de romarin,
- 1 branche de thym,
- 2 ou 3 étoiles d’anis (badiane)
- 30 g de sel gris de Guérande,
- 1/2 cuillère à café de piment d’Espelette moulu,
- 2 verres de vin blanc sec.


Matériel :

- aiguilles à escargots (les aiguilles à bigorneaux sont trop fragiles pour sortir les bulots),
- couteaux et fourchettes (il est, en effet, difficiles de manger des bulots sans les couper).


Mode de préparation :

- porter à ébullition le liquide de cuisson et laisser mijoter jusqu’à ce que la carotte soit cuite !
- à ce moment, plonger les bulots préalablement nettoyés, et compter une heure
de frémissement à partir de la reprise de l’ébullition.
- laisser refroidir dans le court-bouillon.
- déguster à température ambiante avec une mayonnaise maison ou un filet de citron.
Bon appétit !


Remarque de l’auteur :

Je considère un bulot bien cuit quand :
- il est tendre
- et que l’on arrive à extraire l’hépato-pancréas qui est pour moi un délice.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP