24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon
Accueil > Lire pour comprendre > Bryozoaires d’Europe

Bryozoaires d’Europe

Dernière mise à jour le samedi 2 mai 2015


Frédéric André, Jean-Pierre Corolla, Béatrice Lanza, Gaël Rochefort
2014 - Editions Neptune Plongée - 19€90

- un ouvrage de référence, montrant ces drôles d’êtres vivants, souvent magnifiques, mais que bien souvent nous ne voyons pas, car ils se trouvent sous les rochers, ou dans des endroits où il faut les chercher pour les voir, durant nos pérégrinations dans les rochers et sur les grèves, notamment lors des grandes marées !
- beaucoup d’entre eux ne deviennent visibles que lorsqu’ils ont plusieurs dizaines d’années, voire beaucoup plus, d’autres encore ne sont visibles qu’à la loupe, d’autres enfin, au microscope !
- les plongeurs amis de la mer les trouvent et les photographient à notre intention ; les couleurs éclatantes, les formes, les textures, sont étonnantes.
- 6000 espèces actuellement décrites, et plusieurs milliers qui ne le sont pas !
on les trouve de moins un mètre à moins 8000 mètres, à notre connaissance elles ne sont pas consommables et vivent en colonies, souvent interconnectées ; les supports sont divers, coquillages vivants ou vides, rochers, failles, etc....
- un cadeau à s’offrir ou à offrir à d’autres !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP