27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Les espèces > Coquillages > Bigorneau(x)

Bigorneau(x)

Littorina littorea

Dernière mise à jour le mardi 16 août 2016



Bigorneaux vivants

Nom usuel bigorneau
Noms régionaux vigneau, bigorne, vignot, bigoureounen
Nom en anglais periwincle
Taille commune relevée 1 à 2 cm
Taille maximale à l’âge adulte 3 cm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle
Durée de vie maximale relevée
Profondeur habituelle de basse mer à -60 m
Sédentaire oui
Pélagique non
État de la ressource évaluée bon
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
néant 500 ou 3 kg

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires du Bigorneau :

- Le bigorneau vit habituellement de 0à 60 m de profondeur surtout sur les rochers dans les algues brunes, mais aussi sur des galets, ou des graviers et quelquefois mêmes sur le sable.
- C’est un herbivore brouteur. (fucus et enteromorphes)

Conseils d’achat :

- un bigorneau vivant est mouillé, et son opercule n’est pas sec.
- de plus un bigorneau vivant est généralement en mouvement, les cornes sont de sortie.

- le bigorneau de nos côtes n’est pas très gros.
- son cousin le bigorneau du Portugal est beaucoup plus gros (deux fois au moins).

Dans la mesure du possible, achetez les plus petits, ils sont bien meilleurs, plus tendres et plus goûtés !


Conseils de conservation :

- Le meilleur moyen de garantir la qualité et la durée de conservation de vos bigorneaux consiste à les mettre dans un récipient assez haut et recouvert d’un film alimentaire, que vous perforerez en plusieurs endroits (4).

- les bigorneaux se conservent mal au delà de 48 h.

- ils restent cependant vivants au réfrigérateur à + 4 degrés environ 72h, voire 24h de plus, mais deviennent, très ammoniaqués, et donc presque impropres à la consommation.


Recette(s) :

- Bigorneaux - Cuisson



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP