19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Beurre

Beurre

Dernière mise à jour le samedi 2 juillet 2016



Il est bien difficile de trouver du bon beurre de nos jours !

Le choix est pourtant vaste sur les gondoles des supermarchés, des épiceries (plus très nombreuses) et des crèmeries (qui se comptent désormais sur les doigts d’une main) dans la plupart des grandes villes ; autres temps, autres moeurs ....

Heureusement il nous reste les marchés !

Le beurre que j’achète, c’est du beurre baratté demi-sel, vendu à la motte ; depuis plusieurs années, j’achète du beurre du Cotentin, du moins pour l’ordinaire.
2015 un commerce proximité (Tercoc, anciennement Mauricette Place Napoléon III Bellevue Brest a aussi un beurre à la motte de Pacé (35) qui est très bon à un prix raisonnable, ainsi que de la crème fraîche excellente)

Depuis quelques temps, j’achète également du beurre de ferme produit dans mon secteur géographique, un beurre comme dans le temps, qui change de goût avec les saisons, qui est vraiment excellent, mais plus onéreux que les beurres industriels.
C’est pourquoi je le prends plus en accompagnement que pour faire la cuisine ..... sur du pain pour manger avec les fruits de mer, c’est merveilleux !
Comme tous les beurres frais, il se conserve au plus une dizaine de jours, (à l’air libre s’entend, au réfrigérateur il est probable qu’il tiendrait la quinzaine), ce qui est logique, car c’est un beurre parfaitement travaillé, mais qui reste un beurre crémeux, bon au goût , agréable à manger.
C’est un beurre qui se différencie de ces ersatz que l’on fabrique depuis 25 ans, secs et sans goût, blancs ou faiblement colorés, sans odeur, ces beurres purifiés, aseptisés, standardisés ! 2015 Le problème c’est quand une petite usine vit sur ses lauriers, et que les lauriers sèchent fautes d’un manque de suivi.....et que cela dure trop longtemps....

D’ailleurs nous ne voyons plus que des soi-disant "beurres", mous, tendres, allégés, mélangés, sans ceci ou cela, malaxés, centrifugés, qui ressemblent à du beurre, sans en être.

Ce qui est indécent, c’est que cela puisse s’appeler : du BEURRE !

2015 Néanmoins il existe désormais des beurres barattés industriels, qui commencent à être consommables, par exemple des Bretons, qui commencent par un L et se terminent par un l aussi ;-)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP