Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Les espèces > Poissons > Baudroie commune ou Lotte

Baudroie commune ou Lotte

Lophius piscatorius

Dernière mise à jour le mercredi 21 août 2019

La Baudroie comprendrait une quarantaine d’espèces dans les mers du monde.


Lotte ou Baudroie commune (Lophius piscatorius)
Nom scientifique international (obligatoire sur l’étal)
Lophius piscatorius
Nom usuel Lotte, baudroie
Noms régionaux Marache (56), mordouzeg

.

France Lotte, Baudroie
Royaume-Uni Monkfish
Allemagne Seeteufel
Italie Coda di rospo
Espagne Lota de mar
Portugal Tamboril

.

Classe Actinopterygii
Ordre Lophiiformes
Famille Lotidae
Description Poisson horrible, tête énorme (60 % du poids total du poisson), grandes nageoires pectorales, leurre au dessus de la tête

Peau lisse sans écaille, dents très pointues, recourbées vers l’arrière

*****
Taille commune relevée 40 à 100 cm
Taille maximale à l’âge adulte Jusqu’à 2 m
Poids commun relevé 12 à 40 kg
Poids maximum relevé 58 kg
Durée de vie maximale relevée 24 ans
*****
Distribution géographique De la Norvège à la Mauritanie, Méditerranée
Habitat La baudroie vit sur les substrats ou même, faiblement enfouie, dans les graviers, sables, vases ou même roches

Elle peut aussi être quelquefois dans les herbiers de zostères tout près du bord

Profondeur habituelle de -20 à -1800 m
Sédentaire Non
Pélagique Oui
*****
Maturité sexuelle 6 à 7 ans
Reproduction En fin d’hiver ponte de millions d’oeufs agglomérés en longs rubans de plusieurs mètres, éclosion des larves fin mai - début juin, à 6 ou 7 cm elles tombent au fond
De l’oeuf à l’adulte
*****
Habitudes alimentaires C’est un carnassier :
- sa canne à pêche (excroissance en filament) est un leurre destiné à conduire ses proies vers sa gueule !
- elle mange principalement des poissons qu’elle attrape par la tête : tacauds, chinchards, fausses limandes, soles perdrix, grondins, congres, homards, crabes, encornets, voire des oiseaux etc...
*****
Prédateurs
Mode de pêche Chalut, ou filet maillant
État de la ressource évaluée En légère baisse

Il serait nécessaire de réglementer plus les engins de pêche, pour qu’ils soient réellement sélectifs car des juvéniles sont pris par erreur

*****
Qualités gustatives Très belle chair blanche, goût fin, absence d’arêtes
Informations nutritionnelles Pour 100 g : 96,6 Kcal - Protéines : 22,7 g - Glucides : Traces - Lipides : 0,6 g
*****
Aquaculture (Élevage) Non
Pays d’origine -
*****
Le saviez-vous ? Baudroie est le nom du poisson avec sa tête, Lotte c’est le nom donné au corps de la baudroie
La tête énorme de la baudroie comporte deux joues excellentes à manger

.
.

*** RÉGLEMENTATION DE LA PÊCHE DE LOISIR ***

Il est très important de connaître la réglementation de votre secteur car tout abus, toute prise sous-taille ou en surnombre peuvent être lourdement sanctionnés.
Voir ici la Réglementation mise à disposition par le Ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Energie

.

RAPPELS PÊCHE DE LOISIR

La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite

La pêche est interdite entre le coucher et le lever du soleil

.

Taille minimale de prise
Périodes de fermeture
Nbre prises/pers/jour
50 cm

Conseils d’achat :

Attention la lotte du cap (Lophius vomerinus) n’est pas une baudroie (Lophius piscatorius)  : sa chair n’a aucun rapport avec celle de la baudroie.
.
- la baudroie est rarement présentée entière sur les étals, car la tête est énorme et n’a que pas ou peu de valeur marchande.
- nous nous trouvons donc le plus souvent devant des queues de lottes.
.
Petites elles sont souvent appelées lottes « friture ».
- elles peuvent être excellentes, mais je ne pense pas que ce soit une bonne chose que d’inciter les poissonniers à s’approvisionner de ces poissons trop jeunes, pensons à l’avenir de l’espèce !
.
Quand on achète des queues de lottes, il faut veiller à leur fraîcheur, la chair doit être comme mouillée, et d’une couleur légèrement rose.
- il est très facile de reconnaître une queue de lotte un peu avancée, elle porte toujours des zones jaunâtres, et très souvent le poissonnier en aura retiré la peau.
- pour redonner un coup de fraîcheur il est commun, pour un poissonnier peu scrupuleux, de mettre un peu de blanc d’œuf, ce qui rend le poisson plus brillant.
.
Toute queue de lotte sans peau est à rejeter par principe !


Conseils de conservation :

La lotte fraîche ne doit surtout pas être mangée le jour même, sous peine d’être dure.
.
Elle peut être conservée au réfrigérateur environ 72h mais pas plus, car au bout de 48 heures elle forcit en goût.
- pour conserver la lotte, prenez l’habitude de laisser la peau, cette dernière ne sera retirée qu’au moment de la préparer à la cuisson, ainsi la lotte ne se dessèchera pas.
.
Avant de cuisiner votre lotte, vous devez :
- retirer la grosse peau grise, et également la peau translucide.
- couper la queue.
.
Suivant le mode de cuisson utilisé, vous pouvez également retirer l’os central.
- mais si vous désirez faire un fumet ou donner du goût, par exemple, à un jus de cuisson au four, vous devez le mettre dans le plat de cuisson.
.
- La lotte supporte très bien la congélation. Voir tableau de congélation


Recette(s) :

Vous les trouverez dans "Recettes - Par ordre alphabétique"


Bibliographie et liens :

- Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne
Les poissons de mer des Pêches Françaises
Editions Delachaux et Niestlé Ifremer
.
- Doris
PETIT DE VOIZE Patrice, PERRIER Philippe, JEGLOT Samuel in : DORIS, 20/01/2019 : Lophius piscatorius Linnaeus, 1758, http://doris.ffessm.fr/ref/specie/773



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP