18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Bar - Sur lit de goémon

Bar - Sur lit de goémon

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Le bar est un poisson très renommé en France et tout particulièrement en Méditerranée où il est connu sous le nom de loup.
C’est aussi un poisson de pêche de loisir qui est très prisé pour son attaque et sa vigueur de défense.



Ingrédients pour 4 convives :

- 1 bar d’environ 1 kg,
- 2 poignées de goémon (fucus vésiculeux par exemple),
- 1 cuillerée à soupe de gros sel de mer.


Matériel utile :

Au choix :
- une poissonnière et le feu qui va avec, c’est l’idéal (mais personnellement je n’en ai pas !)
- un grande sauteuse avec couvercle, ou un faitout bas avec une marguerite ou une grande passoire,
- un cuit-vapeur.


Mode de préparation :

- mettez vos assiettes à chauffer.

- parez votre poisson, c’est à dire videz-le, écaillez-le, passez-le sous l’eau fraîche et séchez-le.
- si votre récipient est un peu court, coupez la tête du poisson, cela peut vous faire gagner 8 à 10 cm.
- mettez un ou deux tours de moulin à poivre dans le ventre.
- faites chauffer l’eau et salez-la (dans un cuit-vapeur ne mettre que 2 cuillerées à café de sel).
- déposez le goèmon puis le bar.
- couvrez votre récipient.
- retournez le bar au bout de 6 minutes et reprenez la cuisson 6 minutes.

Comme pour les autres cuissons de poisson, on peut au besoin vérifier la cuisson :
- soulevez, avec un petit couteau pointu, la chair à l’arête ; c’est plus commode et plus significatif de le faire derrière la tête.
- en voyant la couleur et l’aspect de la chair, vous en tirerez rapidement les conséquences, à savoir arrêter ou continuer la cuisson.

- levez les filets et servez-les à l’assiette, c’est plus commode pour tout le monde.

Une sauce, pas de sauce ?
- c’est comme vous le pensez ; si vos invités aiment réellement le poisson, servez-le nature et mettez le beurrier sur la table, s’il n’y est pas déjà !
- sinon, je pense qu’une sauce hollandaise ira bien avec votre bar.


Quel accompagnement ?

- riz,
- pommes de terre nature,
- cocos de Paimpol,
- épinards.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP